AsieEuropeMonde
A la Une

Charlie Hebdo réédite des caricatures controversées du prophète Mahomet… le chef suprême iranien réagit

Le chef suprême iranien, l’ayatollah Ali Khomeini, a déclaré le 8 septembre que la réédition de caricatures semblant se moquer du prophète Mahomet par le magazine satirique français Charlie Hebdo était un «péché impardonnable».

En publiant la déclaration officielle sur Twitter, le chef suprême iranien s’en est également pris à “ certains politiciens français ” qui utilisent “ l’excuse ” de la “ liberté d’expression ” pour ne pas critiquer le “ crime grave ” consistant à insulter le Saint Prophète de l’Islam.

Publicité

Khomeini a déclaré que ne pas condamner l’acte de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo est «totalement inacceptable».

La semaine dernière, le magazine avait republié les caricatures du prophète Mahomet qui ont rendu furieux de nombreux extrémistes de l’islam.  L’une des caricatures semblait montrer le prophète Mahomet portant un turban en forme de bombe et la décision de réimprimer ces graphiques a été dénoncée par l’Iran.  

Le chef suprême iranien a déclaré: “Le péché grave et impardonnable commis par un hebdomadaire français en insultant la personnalité lumineuse et sainte du Prophète (psl) a révélé, une fois de plus, l’hostilité et la rancune malveillante entretenues par les organisations politiques et culturelles occidentales contre l’islam et  la communauté musulmane.”

 “L’excuse de la” liberté d’expression “faite par certains hommes politiques français pour ne pas condamner ce grave crime d’insulter le Saint Prophète de l’Islam est totalement inacceptable, fausse et démagogique”, a-t-il ajouté.

Les remarques de Khomeini sont intervenues après que le président français Emmanuel Macron a déclaré la semaine dernière que l’hebdomadaire satirique français n’avait enfreint aucune loi en republiant les caricatures.

Le magazine avait republié les caricatures pour marquer l’ouverture du procès de 14 hommes armés islamistes accusés d’avoir contribué à l’attaque contre l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo et un magasin juif en 2015, le 2 septembre.

Par ailleurs, dans le Panthéon de Paris qui est un mausolée de Héros français, Macron aurait noté que «être français», c’est «défendre le droit de rire».

Publicité 2

Macron a déclaré qu’au début du procès des attentats de janvier 2015 qui ont provoqué des ondes de choc à travers la France, être français c’est ` “défendre le droit de rire, de plaisanter, de se moquer et de caricaturer ‘‘ dont Voltaire soutenait qu’il était la source de  tous les autres droits.

Ces propos sont intervenus après que plus d’une douzaine d’accusés aient été jugés cette semaine pour leur participation à la frénésie meurtrière à Paris des officiers du magazine Charlie Hebdo qui a causé la mort de 12 personnes.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page