Divers

Zimbabwe: un pasteur abusé s3xuellement par trois femmes

Trois femmes ont été accusées devant le magistrat du Commonwealth occidental, M. Lungile Ncube, cette semaine, après avoir prétendument abusé s3xuellement d’un pasteur dans une église locale de Bulawayo, au Zimbabwe.

Les suspectes, Sandra Ncube, 21 ans, Riamuhetsi Mlauzi, 23 ans et Mongo Mpofu, 25 ans, ont été accusées d’agression indécente aggravée.

Publicité

Selon The Chronicle, le procureur, M. Petros Shoko a déclaré que la victime était allée à la résidence des femmes pour demander de l’argent à Mlauzi, la semaine dernière. ”Le 14 juillet 2017, vers 19h, le plaignant s’est rendu dans la résidence des trois accusées pour réclamer son argent auprès de Riamuhetsi Mlauzi.”

Le tribunal a reçu la version selon laquelle, le plaignant avait été introduit dans la maison avant que Ncube ne le retienne par la taille et se mette à caresser ses parties intimes.

”Ils l’ont forcé à se coucher sur le lit et l’ont déshabillé. Ncube s’est assise sur sa poitrine et il essaya de la repousser. Cependant, Mlauzi, qui était dans la même pièce, tenait ses jambes et s’assit au dessus, le pressant contre le lit’‘, a déclaré M. Shoko.

Mpofu, qui était dans une autre pièce, aurait apporté des préservatifs et placé un sur le joujou du pasteur. Elle aurait alors aidé à maintenir le plaignant alors qu’il résistait.

Ncube a eu des rapports s3xuels avec le plaignant une fois, sans son consentement, a déclaré M. Shoko. Pendant le procès, le trio a nié avoir v*olé le plaignant mais a admis l’avoir agressé avec indistinction.

“Nous jouions juste. Je ne pensais pas qu’il le prendrait au sérieux”, a dit Ncube.

Mpofu a déclaré qu’elle n’avait été appelée que pour apporter des préservatifs.

Je ne faisais pas partie du plan. Elles m’ont juste appelée pour apporter des préservatifs. Nous gardons des préservatifs dans la maison et il y en avait dans ma chambre, alors je les ai apportés”, Dit Mpofu.

Publicité 2

Le magistrat Ncube a demandé à Mlauzi la raison de son acte, et elle a dit qu’elle voulait simplement prouver au pasteur qu’il avait des sentiments comme tout le monde.

“Je voulais qu’il voit qu’il n’était pas spécial et qu’il n’était pas à l’abri de l’excitation s3xuelle. Quand je l’ai touché, il s’est immédiatement éveillé. Et c’est tout ce que nous voulions voir”, a t-elle dit.

Le problème a été signalé au poste de police du parc Cowdray et le pasteur a été admis à l’hôpital central de Mpilo pour un examen médical. Un rapport médical a été produit au tribunal comme preuve.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer