Gabon/Côte d’ivoire: Alassane Ouattara sera absent à l’investiture d’Ali Bongo…Les raisons

0

L’investiture du président Ali Bongo se déroule ce 27 Septembre 2016.  A quelques heures de la cérémonie, le président Alassane Ouattara a annoncé  qu’il n’effectuera pas le déplacement de Libreville au Gabon. Cette annonce a été faite au sortir d’un entretien du président ivoirien avec l’ancien président Konan Bédié.

Même si l’absence d’Alassane Ouattara a déjà été officiellement annoncée, le président ivoirien a tenu à rassurer la presse de la présence de la Côte d’Ivoire dans cet important événement. A en croire nos confrères de koaci, une forte délégation ivoirienne fera le déplacement en terre gabonaise, à l’occasion de cette importante cérémonie d’investiture.

Publicité
 

« Nous avons également évoqué la situation dans un pays ami et frère, le Gabon avec les élections qui viennent de se tenir et la décision du conseil constitutionnel, qui a confirmé la victoire du Président Ali Bongo, nous sommes convenus que nous enverrons une délégation à son investiture qui aura lieu demain », a fait savoir le Président ivoirien qui, contrairement à ses homologies de la sous-région, n’a pas félicité Ali Bongo pour sa réélection.

Notre source indique que les relations tendues à l’heure actuelle entre le Gabon et la Côte d’ivoire ne permettent pas que le président Alassane Ouattara effectue ce déplacement.

« Évidemment, l’actualité ne me permet pas moi-même de faire le déplacement, mais nous enverrons une délégation de haut niveau pour participer à l’investiture du président Ali Bongo », a-t-il ajouté.

L’on se souvient que deux conseillers du président ivoiriens et un groupe de jeunes hackers avaient été employés à la solde du candidat malheureux Jean Ping pour organiser un passage en force de ce dernier et chasser Ali Bongo du pouvoir.

Le président Ouattara a par ailleurs indiqué que la délégation ivoirienne, sera porteuse d’un message de paix et d’apaisement, puisque, selon lui, le Gabon est un pays proche de la Côte d’Ivoire.

Publicité

« Les peuples gabonais et ivoiriens sont des peuples amis, les présidents depuis l’indépendance ont eu des relations particulièrement étroites donc nous sommes soucieux de nous assurer que l’évolution des choses permette de maintenir la paix et la sécurité au Gabon », s’est-il justifié.

Suite au recomptage par bureau de vote, supervisé par une délégation de l’Union africaine et l’étude des recours déposés par les deux parties, la Cour constitutionnelle a validé la réélection d’Ali Bongo qui commencera dès ce mardi, un second septennat.

(Visited 1 153 times, 1 visits today)



Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse