France: Ali Bongo poursuivi, une mère souhaite qu’il reconnaisse sa fille cachée

12

C’est la presse française à travers le journal du dimanche ‘’JDD’’ qui a révélé l’affaire, Ali Bongo serait le père d’une adolescente de 17 ans prénommée Amissa, du nom de sa jeune sœur disparue à la fleur de l’âge au Gabon. Le président gabonais aurait depuis tenté d’étouffer l’affaire en couvrant de cadeau la mère de l’enfant. Ce dimanche donc nous apprenons que le président gabonais est à nouveau assigné par un tribunal français. Cette fois pour reconnaissance de paternité ! Un test d’ADN en perspective qui pourrait décider de l’avenir politique d’Ali Bongo.

Ali Bongo s’obstinerait de voir sa progéniture. Il aurait même essayé de soudoyer la mère pour qu’elle taise l’affaire en lui offrant une maison. Mais c’est un deal que cette dernière n’acceptera pas au détriment d’une Mercedes C180 ! Cette mère du nom de Joyce Gennifer Ondo qui réside en France, vient d’assigner le président gabonais en justice. La Chancellerie française, saisie par le procureur d’Angers, doit désormais transmettre l’assignation à la présidence du Gabon, à Libreville.

Publicité

C’est à travers une longue interview qui s’est faite dans le JDD, que la mère de la fille cachée d’Ali Bongo a donné plus de détails sur cette relation qui tire ses débuts depuis le mois de mai 1994 alors qu’il était député de Bongoville. Dans leur relation, elle affirme avoir été confrontée à  un premier avortement et le mariage avec une Américaine, Elle précise aussi qu’ils se rencontraient régulièrement à Paris après la liposuccion américaine d’Ali Bongo en septembre 1995.

Des grosses sommes d’argent et des cadeaux pour garder le silence jusqu’en 2017
Selon info241, quand la dame fut enceinte une nouvelle fois en septembre 1997, le couple choisit le prénom de leur fille avant que l’actuel président du Gabon, décide plus tard qu’elle fasse un nouvel avortement mais, qui tomba un peu tard car la mère était déjà dans son quatrième mois. La fille naîtra ainsi le 26 mai 1998. Omar Bongo lui-même, aurait voulu reconnaître l’enfant en 2005, ce que la mère refusa. Toute une histoire donc !

pix_1460878486e073446_1

Publicité

Selon notre source le président gabonnais versait à la mère de cette fille près de 10 millions de F.CFA (15.000€) mensuels en 2013 pour les maintenir à l’abri du besoin confie Joyce Gennifer Ondo qui a reçu également une Lexus RX 350 et une maison le 26 décembre de cette année-là.




Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

12 commentaires

  1. OUI,Cher frére président que puis te dire à ce sujet? mais esseyez de sortir votre fille dans l’obscurité ,accordez-la ses droits de paternité elle a plein droit de s’en rejouir comme les autres enfants.n’attirez pas les mouches.

  2. Anonyme sur

    Tout sa ce pour ternir l’image du président ,car dans un premier temps ont nous à fait savoir qu’il n’est pas le fils légitime de son daufin père, ça n’a pas tros marché et on continue de salir a chaque fois qu’un président africain essais d’aider son peuples ! se pour gardé leur main mise sur nos biens, et nous maintenir dans la dépendances,accepté le 50/50 de grâce !

  3. Est ce que votre président connaît le sens de l humanité. La fille n,est pas venue d elle même. Si non ça serre à quoi de mettre un enfant au monde est le cacher après avoir n fois satisfait son plaisir je trouve que c’est irresponsable de sa part

  4. Mamadou Saliou Balde sur

    Ce n’est pas un crime que le président a fait la femme essaye de vendre l’image de sa fille et pourquoi aussi attendre tout ce temps pour dénoncer cette affaire

  5. Cette histoire en elle même n’est pas extraordinaire. Mais comment ne pas admirer l’opportunité de sa publication dans l’environnement des élections présidentielles imminentes . j’espère qu’il s’agit d’une simple coïncidence, ce qui paraît peu probable, au regard de nombreux amis bien intentionnés que compte le Pdt Bongo en France .

  6. DONGODO MOUSSA Charles sur

    Qui sait que c’est la vérité, vu que les élections au Gabon sont prêtent, d’autres acteurs politiques cherchent à nuire Bongo. Je ne crois pas

  7. Anonyme sur

    Je demande à madame ONDO de retirer la plainte et couvrir sa fille d’honneur et non de l’exposer comme une vulgaire bâtarde. Elle est née d’un père connu et ce tourbillon autour d’elle risque de perturber son avenir.

  8. claude kenmoe sur

    M le président, vous ne voulez que l’opinion et surtout votre femme vous soupçonne d’avoir mené une vie de débauche, c’est du passé, senté vous à l’aise de répondre de vos actes.

  9. Mon frère Ali, si c’est vraiment vrai que c’est ta fille, rentre en contact avec elle dans les plus brefs délais. Elle est si adorable! Zappe sa mère s’il le faut (ce n’est pas souhaitable), mais fais-le STP et tu verras tout le bien que tu en tireras, même en relation avec ton trône qui te cause tant de peines.

    • Élysée sur

      Oui ces vrai! Faut pas qu’,elle expose ça petite princesses! Car vivre heureux ,ces vivre caché! Merci!

Laissez une réponse