Les défrisages exagérés déclenchent la chute de cheveux

0

La chute de cheveux peut paraître un problème esthétique mais à la longue peut se transformer en une pathologie. Lorsqu’on fait usage des produits cosmétiques non adaptés aux cheveux, les dégâts vont amener le sujet à aller consulter un dermatologue. Une journée ne peut passer sans qu’une femme vienne poser ce problème. Les cheveux naissent, grandissent, meurent et se renouvellent. Une perte dite normale oscille entre 40 à 60 cheveux perdus/jour.  Elle peut également être un signe précurseur d’une pathologie ou l’un des effets secondaires d’un traitement (chimiothérapie et radiothérapie).

Publicité

Certaines tresses ou coiffures que font les africaines participent également de la perte des cheveux. Il n’est pas conseillé de faire plus de deux défrisages en une année ; car cette pratique fragilise le cheveu favorise la dépression, une carence en vitamine B,  etc. La chute de cheveux peut parfois amener à une perte de confiance en soi et provoquer une réelle souffrance psychologique.

Il est important de noter qu’une bonne attitude cosmétique aide à prévenir une chute de cheveux. Le traitement dépend du type. Si la chute est due au champignon de la teigne, on va appliquer le traitement adéquat pour guérir le sujet. Pour les cas d’alopécie androgénétique, lorsqu’on arrête ces traitements, la chute de cheveux reprend comme avant la prise des médicaments. Dans ces cas, le traitement le plus efficace contre la chute de cheveux est la chirurgie, soit la pose d’implants capillaires. Grâce à de grandes évolutions technologiques ces dernières années, les implants ou greffes de cheveux donnent d’excellents résultats. Le problème de cette méthode étant parfois un prix assez élevé.

Qu’en pensez-vous ?

Source : afriquefemme.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---