Afrique

Soudan du Sud : 20 journalistes étrangers sanctionnés

L’Autorité des médias du Sud-Soudan (SSMA) a interdit à 20 journalistes étrangers d’entrer ou d’opérer dans le pays pour divulgation d’informations «infondées et irréalistes», violant ainsi les dispositions de la loi qui règlemente le secteur médiatique.  Le président de l’agence de réglementation, Elijah Alier, a déclaré que la plupart de ces journalistes avaient l’habitude de rapporter des histoires susceptibles d’inciter à la haine et à la violence parmi les Sud-Soudanais.

Selon M. Alier, leurs informations ont parfois provoqué la violence plutôt que d’encourager le public à demeurer dans la paix. “Les problèmes liés aux discours de haine, à l’incitation à la violence et à la désinformation ne sont pas acceptables dans le contexte de notre loi. Certains des journalistes n’ont même pas été vus au Soudan du Sud, vous devez respecter le pays “, a-t-il déclaré dans une radio locale de la place hier soir.

Publicité

M. Alier assure par ailleurs que le Soudan du Sud a approuvé la venue de 200 autres journalistes.

Un journaliste vétéran du sud soudan, Alfred Taban, a appelé à la dissolution de l’Autorité des médias, affirmant que cela accroît les souffrances des journalistes et facilite leur intimidation, leurs arrestations arbitraires et leur harcèlement. Il a ajouté que l’autorité médiatique est un volet de l’agence de sécurité, qui rend impossible le travail des journalistes et le respect de la liberté de la presse.

Le Comité pour la protection des journalistes rapporte que le Sud-Soudan est devenu le pays le plus pire en ce qui concerne la pratique du journalisme. Plusieurs journalistes ont perdu leur vie dans l’exercice de leur fonction dans cette jeune nation.

Deux ans et demi après son indépendance, le Soudan du Sud a plongé en décembre 2013 dans une guerre civile qui a fait des dizaines de milliers de morts et contraint plus de 3,7 millions de personnes à fuir leur foyer.

Publicité 2

Le Soudan du Sud a perdu trente places dans le classement annuel de la liberté de la presse, publié par RSF, depuis le début de la guerre civile, et occupe désormais la 145e place sur 180.

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer