AfriqueNigeria

Nigeria: 29 Béninois dont une femme arrêtés…La raison

Vingt-neuf ressortissants béninois, dont une femme, accusés d’avoir vendu des produits pétroliers sans licence, ont été traînés mardi devant une Haute Cour fédérale de Lagos, au Nigeria.

La Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) les avait accusés de trafic de produits pétroliers au Nigeria sans licence.

 

Lorsque l’affaire a été soulevée mardi, le juge Hadiza Rabiu-Shagari a demandé si tous les accusés comprenaient la langue anglaise, mais seule la femme a répondu par l’affirmative, tandis que d’autres ont dit qu’ils ne comprenaient que la langue « Egun ».

« Alors vous êtes tous venus au Nigeria aussi nombreux pour quoi? Que faites-vous tous au Nigeria? « 

Elle a ordonné que l’accusation soit lue aux 21 accusés et interprétée en Egun et ils ont tous plaidé non coupables.

Le conseil de la défense, M. Abdulmalik Ibrahim, a exhorté le tribunal à donner une date pour que leur demande de mise en liberté sous caution soit entendue, ajoutant qu’ils ont été détenus pendant presque deux mois.

Le procureur, Mme Zainab Ettu, ne s’est pas opposée à la demande de l’avocat de la défense.

Par conséquent, le tribunal a ajourné le procès au 15 novembre pour entendre leur demande de libération sous caution mais a renvoyé les accusés en prison.


Le tribunal a également ordonné à l’accusation de produire un interprète indépendant basé au Nigeria le 15 novembre pour s’assurer que le tribunal ne soit pas induit en erreur par l’interprétation en Egun.

L’infraction contrevient aux dispositions des articles 1 (19) (a) de la Loi sur les infractions diverses, Lois de la Fédération de 2004.

Dans la même optique, un autre groupe de huit ressortissants béninois a également été traduit en justice pour  trafic illégal de produits pétroliers dans le pays. L’accusation leur a de nouveau été interprétée en Egun et ils ont également plaidé non coupables.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. je salue toute les autorités nigérianes pour cette affaire non légale mais il faut voir dans l’ensemble leur problème ils peuvent arriver que ces hommes ont laisse femme et les enfants à la maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!