Relation

5 prétextes donnés par les hommes pour refuser une grossesse

Dans plusieurs cultures, les grossesses et les accouchements sont toujours célébrés avec joie. Mais il est également courant de trouver des hommes qui déclinent leurs responsabilités quand ils ne se sentent pas prêts pour s’occuper d’un enfant. Certains vont jusqu’à imposer l’avortement à leur partenaire.

Voici 5 prétextes des hommes pour refuser une grossesse.

Publicité

1. « Je ne suis pas le responsable »

Ce prétexte sous-entend que votre partenaire est infidèle. Cependant, même une femme infidèle connaît le vrai responsable de sa grossesse.

2. « J’ai utilisé un préservatif / tu as utilisé un contraceptif »

Un préservatif ou un contraceptif est censé prévenir une grossesse. Mais nul n’est sans ignorer qu’aucune invention médicale n’est efficace à 100%. Les hommes qui donnent ce prétexte cherchent juste un moyen pour se décharger de leur responsabilité.

3. « Cela ne s’est produit qu’une seule fois »

Certains hommes pensent qu’une nuit avec une femme n’est pas suffisante pour la mettre enceinte. Ce n’est pourtant pas vrai. Les médecins nous diront que lorsque les conditions sont réunies, tout est possible.

4. « Je suis impuissant »

Bien que ce soit un prétexte rare, certains hommes se servent de cela pour refuser une grossesse. Ils pourraient même mentir juste pour se débarrasser de vous et de votre bébé.

5. « Je m’en fiche »

Bien que cela ne soit pas vraiment un prétexte, certains hommes choisissent de rester indifférent pour fuir leurs responsabilités.

Crédit photo : standardmedia

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer