Divers
A la Une

Un Pigeon venu des Etats-Unis enfreint les règles d’entrée en Australie…Il sera euthanasié

Un Pigeon a parcouru 15.000 kilomètres en réussissant à braver vents et marées pour terminer euthanasié. Ce pigeon était porté disparu lors d’une course aux Etats-Unis en octobre dernier. Après des recherches, il a été retrouvé en Australie, au lendemain de Noël.

Retrouvé en Australie, le problème est que l’oiseau a enfreint les règles d’entrée sur le territoire, notamment une quarantaine.

Publicité

C’est Kevin Chelli-Bird un habitant de Melbourne qui a retrouvé l’oiseau à l’entrée de son domicile et il l’a surnommé «Joe», en référence au président Biden.

La bague au niveau de sa patte a permis de retracer le parcours du volatile, notamment en identifiant son propriétaire, qui vit en Alabama.

Le pigeon a été revu pour la dernière fois sur les terres américaines lors de la course qui avait été organisée en octobre. Les raisons de son égarement jusqu’en Australie restent inconnues mais Kevin Chelli-Birda a tenté d’expliquer ce qui se serait peut-être passé : « Peut-être qu’il en avait marre de Donald Trump et qu’il a décidé de partir », suggère-t-il auprès du Herald Sun.

Toutefois, l’incroyable aventure de l’oiseau n’a pas attendri les autorités australiennes. Puisque le pigeon n’a pas été «préparé légalement pour l’importation». Elles soulignent donc que son «statut sanitaire» et celui de «tous ceux avec lesquels il a été en contact depuis son départ et avant son arrivée est inconnu ».

Pour éviter la propagation des maladies dont le pigeon pourrait avoir contacté, les autorités australiennes ont appliqué une réglementation très stricte concernant l’entrée d’animaux sur son territoire. Par exemple, les chats et les chiens venant des Etats-Unis sont systématiquement soumis à 10 jours de quarantaine.

Publicité 2

Dans un communiqué, le ministère de l’Agriculture a indiqué que l’arrivée clandestine de cet oiseau « constitue un risque en termes de biosécurité pour la faune aviaire australienne » et l’«industrie avicole». Une triste fin pour Joe, le pigeon qui voulait voir son nouveau pays.

Crédit photo: Le parisien

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page