AfriqueInspiration

Entrepreneuriat: A 22 ans, Abdu Sekalala a des revenus de 907 millions de dollars

Abdu Sekalala est d’origine ougandaise. A 22 ans, il était à la tête de deux entreprises spécialisées dans le développement du mobile et le site Web. Abdu est devenu millionnaire en créant des applications pour les téléphones portables. Il a conçu des applications qui permettent de personnaliser les images, les écrans, les transitions et les couleurs des cellulaires.

Ce génie informaticien a donc conçu un dictionnaire pour les téléphones portables appelé Wordbook qui a été téléchargée par plus de 300 000 personnes en grande majorité en Asie. Ce dictionnaire mobile était une innovation car il possédait une option « mot du jour » qui inclut des définitions mais aussi des exemples et des synonymes.

Publicité

Entrepreneuriat: A 22 ans, Abdu Sekalala a des revenus de 907 millions de dollars

La création de ce dictionnaire lui a permis de faire un partenariat avec Nokia qui a intégré le module Wordbook dans sa boutique d’achat d’applications en ligne. Ce partenariat et les recettes publicitaires lui ont permis de faire un chiffre d’affaires de 907 millions de dollars.

 Abdu a également crée le « tutu translate » qui est un traducteur et le «World sports», une application pour les amoureux  de football.

Dans cette vidéo Abdu Sekala partage son expérience sur le monde du développement mobile.

Tags

Adjoba Koto

Hello, je suis Adjoba Koto, j'adore l'Afrique, la culture africaine, lire, écrire, danser, cuisiner. Je suis une grande passionnée du monde digital. Merci à tous pour vos messages. +225 89686134 akoto@Afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. Vrement Je Suis Tres Emmu Pour Ta Création! Je T’encourage Beaucoup A Faire Mieu! Bientôt Moi Aussi Je Ferais Les Premiers Part

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer