Religion

Pakistan : un adolescent chrétien échappe à la mort après avoir brulé le Coran

Un adolescent chrétien pakistanais âgé de 16 ans a été battu presqu’à mort, après avoir été accusé d’avoir brûlé un Coran. Il a été secouru par les policiers après qu’une foule s’est introduite au poste de police pour tenter de le tuer.

Selon un témoin, Asif Stephen qui collecte les matières recyclables du sanctuaire de Sundhay Shah, Jhamkay aurait volé une copie du Coran et l’a brûlé ensuite.

Il a été enfermé pour  blasphème dans ce pays qui est l’un des plus strictes au monde à ce sujet.

Mais sa famille a déclaré qu’Asif avait été illégalement accusé par Muhammad Nawaz, un vendeur à la sauvette qui serait son rival.

« Qari Rana Arshid, qui est le pesh imam dans une mosquée, est arrivé sur les lieux et sans demandé d’explication, il a également commencé à battre mon fils », a déclaré Stephen Masih, le père de l’adolescent, à Express Tribune.

Le Coran a été brûlé en juillet, mais plus tôt ce mois Nawaz après avoir repéré Stephen dans un marché, a crié qu’il l’avait attrapé en train de brûler le Coran.

Les chrétiens au Pakistan, sont des cibles de discrimination et de violence.

« Open Doors », un groupe qui mène une campagne pour les droits des chrétiens persécutés dans le monde, a classé le Pakistan comme le quatrième pays le plus dangereux au monde pour les chrétiens. Les lois sur le blasphème sont souvent utilisées contre les chrétiens.

« Si vous êtes accusé d’avoir insulté l’islam de quelque façon que ce soit, votre vie est en danger », a déclaré le groupe.

En Pâques 2016, au moins 75 personnes ont été tuées par un kamikaze qui ciblait les chrétiens dans un parc à Lahore.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page