Côte d'Ivoire

Côte d’ivoire: affaire des 6 chinoises arrêtées pour proxénétisme, la décision finale a été prise!

Les six chinoises qui étaient retenues à la maison d’arrêt  et de correction d’Abidjan peuvent enfin respirer une bouffée d’oxygène. D’après plusieurs sources locales, elles auraient été libérées il y a quelques jours et conduites à l’aéroport Félix Houphouët Boigny en vue de leur rapatriement en direction de la Chine.

L’on se souvient que les six jeunes femmes étaient arrivées en Côte d’Ivoire par le canal d’un compatriote qui leur avait promis de leur trouver du travail une fois sur place. Mais contre toute attente, les six jeunes femmes se sont retrouvées prises dans un piège de réseau de proxénètes.

Publicité

C’est dans la pratique de cette activité qu’elles ont été épinglées par les autorités ivoiriennes. Placées sous mandat de dépôt en août dernier par la procureure adjointe de la République, Zletey Noëlle, lors d’une audience avec le ministère de tutelle, les six chinoises ont passé quelques jours à la MACA.

Elles étaient soupçonnées d’appartenir à un réseau de traite de personnes et d’exploitation s*xuelle. Une délégation de l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire conduite par son premier conseiller, Qian Lixia avait alors indiqué que les six ressortissantes impliquées dans cette affaire subiraient la loi en vigueur sur la traite humaine dans le pays.

C’est à la suite des enquêtes menées par les autorités ivoiriennes qu’elles ont été libérées et conduites à l’aéroport en présence de  la ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné.

Rappelons qu’un réseau de proxénètes dirigé par des chinois, qui promettaient à leurs compatriotes depuis la Chine des emplois une fois à Abidjan  avait été démantelé par les forces de l’ordre depuis le mois d’août dernier.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page