À la UneAsieMonde

Afghanistan: un musicien populaire tué par les talibans

Les talibans auraient tué un chanteur afghan, suscitant des inquiétudes quant au retour des insurgés à leur régime oppressif.

Fawad Andarabi a été abattu vendredi dans la vallée d’Andarabi, dont il porte le nom, a annoncé dimanche sa famille.

Sa région, la province de Baghlan, à environ 100 kilomètres au nord de Kaboul, a été reprise par les talibans le 15 août.

Publicité

Le fils d’Andarabi, Jawad, a déclaré à l’Associated Press que les talibans étaient déjà venus au domicile de son père et l’avaient fouillé, buvant même du thé avec le musicien.  Mais quelque chose a changé vendredi.

« Il était innocent, un chanteur qui ne faisait que divertir les gens », a déclaré Jawad.  « Ils lui ont tiré dans la tête à la ferme ».

Jawad a déclaré qu’un conseil local des talibans avait promis de punir le meurtrier de son père.

Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a déclaré à l’AP que les insurgés enquêteraient sur l’incident, mais a déclaré qu’il n’avait pas d’autres détails sur le meurtre.  

Andarabi jouait du gichhak, un luth à archet, et chantait des chansons traditionnelles sur son lieu de naissance, son peuple et l’Afghanistan dans son ensemble.

Une vidéo partagée en ligne le montrait lors d’une représentation, assis sur un tapis et entouré de montagnes alors qu’il chantait.

Afghanistan: un musicien populaire tué par les talibans

« Il n’y a pas de pays au monde comme ma patrie, une nation fière« , a-t-il chanté.  « Notre belle vallée, la patrie de nos arrière-grands-parents ».

Masoud Andarabi, ancien ministre afghan de l’Intérieur, a écrit dans un post sur Twitter à côté de la vidéo : «La brutalité des talibans continue à Andarab.  Aujourd’hui, ils ont brutalement tué le chanteur folklorique Fawad Andarabi qui apportait simplement de la joie à cette vallée et à ses habitants.

Publicité 2

Comme il a chanté ici ‘notre belle vallée… la terre de nos ancêtres…’ ne se soumettra pas à la brutalité des talibans. »

Le meurtre d’Andarabi a également suscité des réactions de la communauté internationale, avec Karima Bennoune, rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits culturels, écrivant sur Twitter qu’elle était « gravement préoccupée» par le meurtre.

LIRE AUSSI: Afghanistan: les talibans interdisent la musique,  »c’est contre l’Islam »!

Agnès Callamard, la secrétaire générale d’Amnesty International, a également dénoncé le meurtre.

« Il y a de plus en plus de preuves que les talibans de 2021 sont les mêmes que les talibans intolérants, violents et répressifs de 2001« , a-t-elle écrit sur Twitter.  « 20 ans plus tard.  Rien n’a changé de ce côté-là. »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page