AsieMonde
A la Une

Afghanistan: les talibans ordonnent aux présentatrices télé de se couvrir le visage 

Les femmes présentatrices et reporters des chaînes de télévision en Afghanistan ont reçu l’ordre de se couvrir le visage lorsqu’elles présentent des informations.

Le dimanche 22 mai, des femmes reporters afghanes sont passées à l’antenne le visage couvert conformément à un ordre des talibans après avoir désobéi à l’ordre la veille.  

Selon la BBC, un présentateur a déclaré que les femmes travaillant dans l’industrie de la télévision avaient résisté mais que leurs employeurs avaient subi des pressions. 

Les femmes portaient des hijabs et des voiles couvrant le visage, pour présenter et rapporter des bulletins d’information et d’autres programmes sur des chaînes populaires telles que TOLOnews, Ariana Television, Shamshad TV et 1TV.

Depuis qu’ils ont pris le pouvoir l’année dernière, les talibans ont imposé de plus en plus de restrictions à la vie des femmes. La présentatrice de TOLOnews, Farida Sial, a déclaré à la BBC : « C’est normal que nous soyons musulmanes, nous portons le hijab, nous cachons nos cheveux, mais il est très difficile pour une présentatrice de se couvrir le visage pendant deux ou trois heures consécutives et de parler comme ça. »

« Ils veulent effacer les femmes de la vie sociale et politique« , a-t-elle déclaré.

LIRE AUSSI: Afghanistan: les Talibans interdisent aux femmes de voyager sans être escortées par un parent masculin

Auparavant, le ministère taliban pour la prévention du vice et la promotion de la vertu avait ordonné que toutes les femmes portent le voile en public, sous peine d’être punies. Une autre femme journaliste afghane, qui a demandé à ne pas être nommée, a déclaré à la BBC : « Aujourd’hui est un autre jour noir pour les femmes de mon pays ».

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page