Afrique
A la Une

Afrique du Sud: le président suspend une ministre pour avoir violé le confinement

Le président Sud africain, Cyril Ramaphosa entend faire respecter les mesures de confinement adoptées pour contenir le coronavirus. Une des ministres du gouvernement l’a appris à ces dépens.

2 mois de suspension, dont 1 sans salaire. C’est la sanction infligée à la ministre sud-africaine de la communication. Stella N’dabeni-Abrahams a écopé de cette peine pour avoir violé les mesures de confinement imposées aux populations Sud-Africaines pour combattre le coronavirus.

Publicité

C’est Cyril Ramaphosa, le chef de l’Etat lui-même qui en a fait l’annonce mercredi 8 avril. Stella N’dabeni-abrahams a été dénoncée sur les réseaux sociaux, après avoir pris part à un déjeuner chez des amis, en violation flagrante du confinement anti-coronavirus.

Vers son limogeage?

La ministre de la communication et des technologies pourrait perdre son poste au gouvernement. C’est en tous cas le vœu de nombreux citoyens et de l’opposition qui ont demandé son limogeage. Selon nos sources, la justice serait en plus à ses trousses pour violation de la loi.

De son côté, le président du pays, outre la suspension de sa ministre, exige d’elle des excuses publiques. « Aucun de nous, notamment un membre de l’Exécutif national, ne devrait saper nos efforts nationaux pour sauver des vies dans cette situation très grave [….] personne n’est au-dessus de la loi. », a déclaré le Cyril Ramaphosa

Tags

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer