Afrique du Sud: Un ministre très critique à l’endroit de Zuma a été limogé

0

Ce mardi 17 octobre, Jacob Zuma n’a pas hésité à limoger l’un de ses ministres les plus critiques à son endroit. Ainsi, le président Sud-africain s’est attiré les foudres du Congrès national africain (ANC), son parti.

Il s’agit du deuxième remaniement ministériel depuis le début de cette année. Le ministre de l’éducation supérieur Blade Nzimande a été limogé ce mardi 17 octobre. Ce dernier fait partie du Parti communiste sud-africain (SACP), un allié historique de l’ANC.

Publicité

Ces derniers mois, le ministre avait sévèrement critiqué le chef de l’Etat, accusé dans des affaires de corruption. « Nous nous sentons trahis », avait lancé M. Nzimande en juillet. « L’ANC se fait voler en plein jour », a-t-il critiqué le mois dernier.

Ce remaniement enregistre l’arrivée du ministre de la Sécurité d’Etat David Mahlobo au portefeuille de l’Energie. Cette mutation a relancé les critiques sur la volonté de Zuma de lancer un programme de construction de centrales nucléaires. Un projet rejeté à cause de  son coût très élevé.

Pour sa part, le SACP a dénoncé ce limogeage et accuse le président d’autoritarisme. « Il s’agit d’un acte de provocation », a défendu son secrétaire général adjoint, Solly Mapaila. « Le président Zuma devrait démissionner plutôt que de prendre ce genre de décision pour défendre des intérêts de faction » a-t-il lancé.

En mars dernier, Jacob Zuma avait déjà limogé un de ses ministres à cause de ses critiques.

« Ce remaniement n’a rien à voir avec la bonne gouvernance (…) Jacob Zuma limoge ses adversaires et promeut ceux qui le soutiennent en vue de la conférence de l’ANC », a jugé le chef de l’opposition Mmusi Maimane, de l’Alliance démocratique.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---