À la UneCôte d'IvoirePolitique

Alassane Ouattara : ” si Bédié revenait, ce pays serait détruit “

Dans une interview parue le samedi 24 octobre 2020, dans le Monde, Alassane Ouattara a envoyé une violente charge contre son ex-allié Henri Konan Bédié. Pour Ouattara, le retour aux affaires d’Henri Konan Bédié aurait détruit la Côte d’Ivoire.

Ce sont des propos qui viendront forcement alourdir le climat politique ivoirien déjà marqué par des violences intercommunautaires et une méfiance entre les partis politiques.

Publicité

Alassane Ouattara a envoyé une saillie contre Henri Konan Bédié à une semaine de la présidentielle. Et, on en sait un peu plus sur les motivations cachées qui amènent Ouattara à briguer ce troisième mandat. Il s’agit en fait d’éviter par tous les moyens que Bédié redevienne président de la république.

En effet, interrogé sur le délitement de son alliance avec Bédié, Ouattara déclare : “Je lui ai proposé en 2018 que nous organisions des primaires entre nos deux partis en proposant chacun, deux ou trois candidats mais Bédié ne veut que sa personne. C’est cela qui a créé le vrai problème et j’ai eu raison. Si Bédié revenait, ce pays serait détruit”.

Ouattara ajoute dans sa charge que ‘‘ tout ce que nous avons fait aurait été dilapidé. Ça, je ne peux pas l’accepter “.

Par ailleurs, Ouattara a laissé planer des menaces d’arrestation après l’élection contre Bédié et des leaders de l’opposition qu’il accuse d’être derrière les violences actuelles.

” Je ne vais pas laisser cela perdurer. Tous ceux qui organisent cela vont rendre des comptes. Nous avons des éléments précis qui incriminent l’opposition (…) Ceux qui pensent au vieux monsieur -Henri Konan Bédié-, lui ne se mouille pas, il reste dans sa chambre et distribue de l’argent et ce sont ces gens que nous allons attraper après l’élection” a prévenu Ouattara.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page