Côte d'IvoireMusique
A la Une

Allah Thérèse : La Côte d’Ivoire perd une icône de la musique tradi-moderne

La Côte d’Ivoire est en deuil. Une icône de la musique traditionnelle Allah Thérèse a tiré sa révérence le dimanche 19 janvier 2020 à l’hôpital général de Djekanou, ville située au centre de la Côte d’Ivoire.

Originaire du village de Gbofia, à Toumodi (centre), la chanteuse préférée de l’ex chef d’Etat ivoirien Félix Houphouët Boigny est décédée dans sa 70ième année. Il y a deux ans de cela, son époux et compagnon musical N’goran La Loi qui l’accompagnait avec un accordéon a quitté la terre des hommes.

Publicité

Portant toujours la même coiffure appelée « Akôrou Koffié », qui signifie en baoulé sa langue maternelle, « la femme de l’araignée », Allah Thérèse, accompagnée de son époux Ngoran La Loi, a commencé sa carrière musicale en 1956 où elle a produit « Ahoumo N’seli ». Aujourd’hui, le couple totalise six (6) albums dont le dernier « Doumi » a été réalisé en 2005.

Le 24 mai 2012, Allah Thérèse reçoit la distinction de Chevalier de l’Ordre du Mérite ivoirien et depuis 2014, elle bénéficie d’une pension mensuelle de la part de l’État ivoirien qui s’est également engagé à lui offrir deux (2) logements.

Rappelons que dans le mois d’octobre 2019, le chef de l’Etat Alassane Ouattara, en visite au centre du pays a offert à l’icône de la musique, une villa d’une valeur de 18 millions Fcfa et une enveloppe de 5 millions Fcfa.

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer