Monde

Allemagne: le port du voile intégral interdit dans la fonction publique

Il y a quelques jours, les députés allemands ont adopté un texte de loi interdisant partiellement le port du voile intégral, notamment aux fonctionnaires. Ce texte oblige les agents publics, avec les juges et les soldats, à avoir le visage totalement découvert dans le cadre de leurs fonctions. Aussi, s’applique-t-il aux membres des commissions électorales.

Adopté à quelques mois des élections législatives du 24 septembre, ce texte de loi n’interdit cependant pas le port du voile intégral dans l’espace public. Et ce dans un climat où la question de l’intégration des migrants ayant afflué dans le pays jouera un rôle primordial dans les législatives.

Publicité

Pour les personnes non fonctionnaires, “lorsqu’une identification est nécessaire et requise”, les autorités pourront également exiger qu’elles retirent le voile ou tissu dissimulant leur visage. La loi prévoit toutefois des exceptions, comme par exemple en cas de risque d’infection.

Plus d’un million de demandeurs d’asile dont beaucoup de musulmans

Officiellement, la loi ne concerne pas que le voile intégral islamique. Elle a pourtant été rédigée clairement pour la burqa et adoptée après que l’Allemagne, sous l’impulsion de la chancelière Angela Merkel, a accueilli depuis 2015 plus d’un million de demandeurs d’asile, dont beaucoup de musulmans venus de Syrie, d’Irak ou d’Afghanistan.

Cet afflux a suscité beaucoup de réactions notamment au sein de la société allemande quant à leur intégration. Par ailleurs, cette loi a boosté les nationalistes anti-immigration de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) qui sont descendus dans les intentions de vote autour de 10 %.

Allemagne: le port du voile intégral interdit dans la fonction publique

L’Etat doit être neutre

“L’État a le devoir de se présenter lui-même de façon idéologiquement et religieusement neutre”, insiste le texte de loi. “Une dissimulation religieuse ou idéologique du visage dans l’exercice d’une fonction publique (…) va à l’encontre de ce devoir de neutralité”, poursuit-il.

Publicité 2

Par ailleurs, le Bundestag, la chambre basse du Parlement, a aussi adopté une série de mesures destinées à mieux lutter contre les attentats jihadistes, notamment le port du bracelet électronique pour certains suspects classés “dangereux”.

Le texte doit encore être adopté par le Bundesrat, la chambre haute du Parlement, pour prendre effet.

Tags

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer