Monde

Israël: un Arabe israélien abattu lors d’une opération de démolition

La tension entre Israël et la Palestine est loin de prendre fin. Ce mercredi 18 janvier 2017, Un Arabe israélien a été tué par les forces de police israéliennes dans ce que la police a décrit comme une attaque à la voiture bélier, une version contestée par des villageois d’Umm al-Hiran et l’assistant d’un député présent sur place.

L’incident a eu lieu quand de nombreux policiers sont dépêchés pour aller sécuriser la démolition de plusieurs maisons appartenant aux Bédouins, faute des permis nécessaires.

Publicité

Justifiant le meurtre, le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld a donné des explications suivantes:« A l’arrivée des unités de police sur la zone, un véhicule conduit par un terroriste du Mouvement islamique a tenté d’attaquer un groupe de policiers en les percutant. Les policiers ont riposté et le terroriste a été neutralisé », a dit un porte-parole de la police, Micky Rosenfeld. Une autre porte-parole de la police a confirmé la mort du conducteur. Plusieurs policiers ont été blessés, a dit M. Rosenfeld.

De nombreux policiers sont blessés, ajoute Rosenfeld. La version fournie n’a pas été du goût des villageois. C’est le cas par exemple du sieur Raed Abou al-Qiyan, responsable d’un comité prodiguant des services aux villageois. Il a contesté la version de la police. Selon lui, la version est un mensonge. Il  donne sa part de vérité en tant que témoin immédiat des faits.

“La version israélienne est un mensonge. Il (le conducteur) était un enseignant respecté. Ils (les policiers) sont arrivés et ont commencé à tirer sans discrimination des balles en caoutchouc, visant les gens, allant jusqu’à blesser le député (arabe israélien) Ayman Odeh qui essayait de leur parler”.

Il faut souligner que plusieurs villageois ne partagent pas la version policière.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer