À la UneCôte d'IvoireSécurité

Assassinat ou meurtre/ Le Commissaire de Police Charles Akoun, fils de Laurent Akoun tué

Le Commissaire de Police Charles Akoun est décédé dans la nuit du 27 au 28 octobre à Abidjan. Les circonstances de son décès font jaser. D’aucuns parlent d’un plausible assassinat… Il était le fils ainé du vice-président du Front Populaire Ivoirien, Laurent Akoun.

Les premières informations disponibles sur le décès tragique du Commissaire Charles Akoun font état de ce que l’officier de police se trouvait hier dans un bar quand il fut tué.

Publicité

Les circonstances du décès sont encore floues. Le Commissaire Akoun se trouvait dans un bar à la 9e Tranche à Angré (Cocody), quand des individus armés y ont fait irruption.

On ne sait pas trop encore ce qu’il s’est passé mais un échange de tirs s’est déclenché et le Commissaire a été atteint mortellement. Dans sa famille et à la Police nationale, c’est l’étonnement et la consternation.

Le Commissaire Charles Akoun était décrit comme un excellent policier sans histoires qui a fait un travail remarquable à la Police Judiciaire. Son décès va alimenter assurément les discussions politiques dans un contexte électoral marqué par des violences.

Fils de l’homme politique, Laurent Akoun, sa mort sera et est déjà diversement interprétée, en attendant une enquête de la police pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page