Afrique

Attaques xénophobes : des Nigérians poignardés à mort en Afrique du Sud

Deux ressortissants nigérians ont été tués dans les attaques xénophobes en Afrique du Sud. Les dernières victimes ont été poignardées à mort à Johannesburg et au Cap les 5 et 6 avril 2019.

L’adjoint aux relations publiques de l’association Nigeria Union in South Africa (NUSA), Odefa Ikele, a confirmé les meurtres.

Publicité

« La communauté nigériane a perdu deux citoyens à cause de meurtres atroces ce week-end. M. Bonny Iwuoha, 48 ans, originaire d’Ihitte/Uboma dans l’état d’Imo, a été poignardé à mort vers 23h45 le 6 avril 2019 à Johannesburg Sud. Nous avons appris que ses agresseurs l’avaient suivi depuis 152 Hay Street Turffontein, puis l’ont poignardé et tué devant sa porte à Turf Road, Turffontein. M. Izochukwu Nwokocha a été témoin de l’assassinat ».

Il a déclaré qu’un autre Nigérian, Goziem Akpenyi, a également perdu la vie dans des circonstances similaires le 5 avril 2019.

« Akpenyi aurait été poignardé à mort par trois sud-africains inconnus après une dispute avec le défunt. L’incident s’est produit dans le stationnement du stade Bellville, au Cap, vers 13 h, le vendredi 5 avril 2019.

Ces derniers meurtres s’ajoutent aux quatre autres Nigérians qui ont été abattus en mars. Trois des victimes ont été assassinées à Sunnyside, à Pretoria, et une à Balfour Park, à Johannesburg ».

Crédit photo : independent.ng

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer