Afrique
A la Une

Attaques xénophobes : l’Afrique du Sud empêche les Nigérians de quitter le pays

La première vague de ressortissants nigérians a quitté l’Afrique du Sud, mercredi, après une semaine de violences contre les étrangers.

Le gouvernement nigérian avait annoncé le rapatriement de 600 de ses citoyens. Mais seulement 200 sont arrivés à Lagos mercredi.

Publicité

Selon Abike Dabiri, chef de la Commission de la diaspora du pays, l’Afrique du Sud a empêché un certain nombre d’entre eux de partir, évoquant des problèmes liés à la documentation.

« L’Afrique du Sud a empêché près de la moitié d’entre eux de quitter le pays, évoquant des problèmes liés à la documentation. Mais ils seront là plus tard », a-t-elle écrit sur Twitter.

De retour dans leur pays, les 200 rapatriés ont exprimé leur joie et ont condamné les violences xénophobes en Afrique du Sud. A la descente de l’avion, ils brandissaient des pancartes avec le message « Non à la xénophobie ».

Emmanuel Iyoha, un rapatrié, a déclaré à la presse : « Je suis allé en Afrique du Sud à l’âge de 6 ans, j’y ai passé une dizaine d’années. Revenir au Nigeria c’est une nouvelle expérience et je suis heureux parce que je me sens en sécurité » .

« Avec toute cette situation, les meurtres, les pillages de magasins et tout ça, j’ai tout simplement décidé que non, il est temps de rentrer à la maison », a lancé Temilade Tosunde, un autre rapatrié.

Crédit photo : africanews

https://www.africanews.com/2019/09/12/no-justification-for-xenophobic-attacks-south-african-president-au-chief/

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer