Cameroun

Cameroun: la fille kamikaze qui avait été arrêtée n’est pas une lycéenne de Chibok

C’était à la suite d’une enquête minutieuse que la fondation Murtala Muhammed, déléguée par la présidence du Nigeria, est parvenue à la conclusion selon laquelle la jeune fille qui avait été arrêtée vendredi 26 mars, ne faisait pas partie des 279 lycéennes de Chibok enlevées par les membres la secte terroriste Boko Haram.

Publicité

Pourtant lors de son arrestation, la jeune fille avait déclaré qu’elle faisait partie de ce groupe de lycéennes enlevées par les membres de Boko Haram quelques années auparavant.

Dans un communiqué publié par ladite fondation et relayé par nos confrères de koaci, il est écrit que la fille arrêtée à Limani au Cameroun ne correspond à la description d’aucune des filles disparues de Chibok.
On se souvient que lors de l’interpellation de la jeune fille par le comité de vigilance de Limani, elle portait 25kg d’explosifs qu’elle tentait de déclencher. Elle a été remise à la force Multinationale (FMM).

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer