À la UneCôte d'IvoireFootball
A la Une

Audit à la FIF: un trou de plus d’un milliard de Fcfa découvert par le comité de normalisation

En conférence de presse samedi, 3 avril, la présidente du comité de normalisation, Mariam Dao Gabala, a fait de troublantes révélations. Un trou de plus d’un milliard a été découvert.

Depuis sa prise de fonction comme présidente du comité de normalisation, Mariam Dao Gabala, a commencé un audit au sein de la maison de verre de Treichville.

Publicité

Le samedi 03 avril dernier, face à la presse, la présidente de la CN-FIF a annoncé un trou de plus d’un milliard dans les caisses de la fédération.

En effet, les responsables du comité de normalisation de la FIF ont expliqué avoir eu d’énormes difficultés pour payer le salaire du mois de février des agents de l’instance dirigeante du football en Côte d’Ivoire.

Raisons évoquées, les caisses étaient totalement vides à leur arrivée. De ce fait, un audit a donc été demandé pour comprendre cette situation.

« Lorsque nous sommes arrivés, nous avons constaté un appauvrissement des clubs. La maison n’avait même pas de trésorerie suffisante pour payer, ne serait-ce que, les salaires des employés. Nous avons trouvé une trésorerie négative de plus d’un milliard. Je n’irai pas plus loin. Même s’il est vrai que cela peut s’expliquer par les dettes sociales et autres. C’est la raison qui nous a poussés à commanditer un audit. Mais il faut être précis. L’audit part de 2019 à 2020 pour nous permettre de savoir l’étendue des difficultés de la FIF. Rassurez-vous, ce n’est pas pour faire la chasse aux sorcières, » a expliqué Mariam Dao Gabala, présidente du comité de normalisation.

 Cela dit, des travailleurs fictifs et fantômes sont à la FIF. Des individus seraient payés gratuitement à ne rien faire à la FIF. En tout cas, la CN-FIF a décidé d’examiner tout le personnel de la FIF.

Publicité 2

« Nous avons découvert une centaine d’employés ici à la FIF. Il était donc important de vérifier le poste de chacun. Pour cela, nous avons demandé à madame Bilé de rencontrer les agents un par un afin de connaître leur rôle réel dans la maison. C’est important pour mieux connaître le personnel et l’affecter là où il faut. Nous allons même renforcer certains départements dépourvus de personnel,» a ajouté la présidente.

Selon nos sources, les responsables de cette manigance seront bientôt situés et lourdement sanctionnés…

Boa Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page