Musique

Aya Nakamura : « Ma mère ne croyait pas en moi »

Aya fait une confidence sur son intimité profonde depuis ses débuts jusqu’à son ascension aujourd’hui dans la musique.

Pendant son passage en Côte d’Ivoire pour un concert, Aya Nakamura a fait bien plus que ce à quoi elle s’attendait.

Publicité

Face à la presse ivoirienne, elle a fait quelques confidences sur sa vie. Avant de connaitre ce succès, il y a eu des hauts et des bas.

La chanteuse franco-malienne n’avait pas eu un soutien important de sa famille. Elle a dévoilé à la presse cette partie de sa vie qui l’a beaucoup fait souffrir.

« Ma mère ne croyait pas en moi. Mais aujourd’hui elle est fière de moi. C’est mon mentor, c’est elle qui me conseille et elle est toujours présente lorsque j’ai besoin d’elle. »

Son passage en Côte d’Ivoire a été une très belle expérience dans sa carrière d’artiste.

Aya Nakamura, de son vrai nom Aya Danioko, 23 ans, est la sensation R’n’B du moment grâce au succès monstre du single “Djadja”, l’un des tubes de l’été.

Avec à la clé un joli record : elle est la première artiste francophone n°1 des ventes aux Pays-Bas depuis Edith Piaf en 1961 avec “Je ne regrette rien”.

Le meilleur reste à venir car la chanteuse n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin.

Crédit photo : Talent2skin

Tags

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer