benin

Bénin: des travestis battus et forcés à se déshabiller par des hommes (vidéo)

Trois travestis vivants au Bénin ont eu la chance d’être en vie après avoir été attaqués par des hommes. 

Des hommes ont attaqué les travestis avec des bouteilles puis les ont humiliés en les forçant à se déshabiller.

Publicité

L’incident s’est produit le mois dernier dernier au Sunset Bar à Cotonou, au Bénin.

Les faits ont été filmés à partir d’un téléphone portable et publiés sur les médias sociaux.

La vidéo a par la suite attiré l’attention d’une ONG et d’un groupe de défense LGBT + Hirondelle Club Bénin et ils l’ont partagée sur Twitter pour sensibiliser sur la violence contre les transgenres.

La légende de la vidéo se lit comme suit: « Nous venons dénoncer une fois encore une énième agression contre les personnes LGBTQI au Bénin à quelques jours de la célébration du 17 Mai. Nous condamnons ces actes avec la dernière rigueur. Nous vous reviendrons pour plus de détails. @EgidesAlliance @FrontlinDefend @ISDAOSankofa ».

Dans la vidéo, les hommes sont vus en train de harceler les travestis.  Les hommes les ont forcés à se déshabiller tout en leur pourtant main et en leur lançant des objets.

L’une des victimes a déclaré aux Observateurs que l’attaque était planifiée.

L’une des victimes a déclaré: «Mon homme savait que j’étais transgenre et m’a demandé d’inviter mes amis transgenres. Quand nous sommes arrivés, il m’a demandé de sortir. »

« Une fois que nous avons réussi à sortir pour aider notre ami, ils ont commencé à nous attaquer tous les trois. Il y avait environ 200 hommes là-bas, et ils nous ont forcés à nous déshabiller pendant qu’ils riaient et filmaient. C’était humiliant. »

Publicité 2

Les victimes ont pu se réfugier au sein du Hirondelle Club Bénin. Mais ils ont dit que « la nation entière », y compris « nos familles et nos patrons », ont regardé la vidéo de l’attaque après qu’elle soit devenue virale sur les réseaux sociaux.

 « Nous ne pourrons plus jamais retrouver un emploi », a déclaré l’une des victimes.  «Tout le monde ici est contre nous. Même les jeunes enfants de la rue nous [pointent] du doigt».

Aucune arrestation n’a été effectuée.

Regardez la vidéo ci-dessous…

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page