AfriquePolitique

Botswana : toujours célibataire à 64 ans, le président pose une condition avant de se marier

Plusieurs personnes ne le savent peut-être pas, mais le président botswanais, Ian Khama n’a jamais été marié. Ce dernier a déclaré mercredi qu’il ne se lancera dans la recherche d’une belle épouse qu’après la fin de son mandat, le 1er avril 2018, rapportent les médias locaux.

En 1992, M. Khama a été fiancé à Nomsa Mbere, renommée pour son travail de charité et a servi pendant plusieurs années en tant que présidente de la Croix-Rouge du Botswana.

Publicité

Le président Khama a confirmé plus tard qu’il n’était plus fiancé à Mme Mbere, et depuis lors, il n’a jamais été lié à une autre femme. Lors de sa tournée d’adieu mercredi dernier, il a déclaré :

« Après le 1er avril 2018, je demanderai à Kgosi Maruje III et au député Butale de m’aider à chercher une belle femme », a déclaré le président Khama cité par zambianobserver.

Ian Khama, 64 ans, est au pouvoir depuis 2008 et cédera la place à son vice-président, Mokgweetsi Masisi.  le 31 mars. M. Khama est le quatrième Chef d’État du Botswana depuis l’indépendance du pays en 1966.

En décembre 2010, il avait annoncé qu’il était enfin prêt à se marier, mais il a précisé qu’il n’aime pas les femmes grosses. Pour lui, son épouse idéale doit être grande, mince et belle.

Le statut de célibat du président a toujours été une préoccupation nationale. Khama, élu en 2009, n’est pas seulement président, il est aussi le chef du peuple Bamangwato, le plus grand groupe ethnique du Botswana. Le mariage est une exigence dans cette ethnie, quelque chose que Khama, jusqu’à présent, a défié.

Khama affirme qu’il a été trop occupé pour diriger le pays, raison pour laquelle il ne s’est pas marié. Espérons qu’il trouvera la femme qu’il cherche.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. Il n’y a aucune relation entre la gestion du pays et le fait d’avoir une femme et des enfants. Les plus grands dirigeants de ce monde ont toujours fait passer le pays avant la famille et le non le contraire comme en Afrique et noire surtout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page