Bruce Grobbelaar: Le récit glaçant des meurtres de cet ex-gardien de Liverpool

0

Au cours d’un entretien avec les journalistes du quotidien britannique Guardian, le légendaire gardien de but zimbabwéen, Bruce Grobbelaar, s’est confié sur les expériences traumatisantes de sa vie. Il est revenu sur les personnes qu’il a tuées lors de la guerre du Bush de Rhodésie.

D’après cet ex-gardien de but de Liverpool, il ne saurait pas exactement le nombre de personnes qu’il a tuées pendant cette guerre. Mais il reconnait en avoir tué plusieurs: «  Beaucoup ? Oui. C’est pourquoi je suis toujours vivant aujourd’hui. Je peux seulement dire désolé pour ce que j’ai pu faire. Je ne peux pas le changer. »

Publicité

« La première fois, c’était au crépuscule. Lorsque le soleil se couche, tu vois des ombres dans la brousse. Tu ne peux pas voir grand-chose jusqu’à ce que tu vois le blanc de leurs yeux. C’est toi ou eux. (…) Quand le combat est terminé, tu vois des corps partout. La première fois, tout ce qui se trouve dans ton estomac sort de ta bouche… », se rappelle-t-il.

Âgé aujourd’hui de 60 ans, Bruce Grobbelaar pense que le football l’a sauvé : «  Ça m’a éloigné de mes idées noires liées à la guerre. » a-t-il lâché.

S’il est connu sous le seul angle légende du football en défendant les cages de Liverpool et du Zimbabwe pendant près de deux décennies, le mythique gardien de but des Reds et des Warriors des années 80, Bruce Grobbelaar fait partie des footballeurs dont la carrière a aussi été marquée par la guerre.

Bruce Grobbelaar  est allé au front dans le but de combattre pour l’indépendance de son pays, le Zimbabwé. Une époque que le natif de Durban (Afrique du Sud) se souvient très bien puisque durant cette guerre il a tué plusieurs ennemis.

 

Publicité


 

Crédit photo: Liverpool Echos

Bruce Grobbelaar: Le récit glaçant des meurtres de cet ex-gardien de Liverpool

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l’actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture. J’aime la lecture, les voyages et je suis un grand passionné de multimédias. Ma principale devise dans la vie, c’est faire le bien et éviter le mal. La priorité pour moi, c’est Dieu et mes différentes familles (biologique, professionnelle, et réligieuse). oscarborel@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
0
0
X