À la UneBurkina FasoPolitique

Burkina: après avoir prêté serment, Kaboré donne ses priorités

Élu au premier tour de l’élection du 22 novembre avec 57,74% des voix, Roch Kaboré a prêté serment, le lundi 28 décembre 2020, devant les membres du Conseil Constitutionnel, et en présence de plusieurs chefs d’Etat. Il a donné les grandes lignes de ce qui sera son magistère pour les 5 années à venir.

“Vous êtes lié par ce serment et je voudrais à ce sujet rappeler les propos de Monsieur Follett KEN qui disait ceci, “Prêter serment, c’est mettre son âme en péril”, a averti Kassoum Kambou, président du conseil constitutionnel, avant que Roch Kaboré ne lise la formule sacramentelle qui l’oblige à gouverner le Burkina dans le respect de la Constitution.

En prenant l’engagement solennel de se conformer à la norme suprême des lois du pays, le président élu Roch Kaboré se revêtait de tous les attributs qui lui permettent d’entamer son second mandat dans la sérénité.

Dans son discours, Roch Kaboré a promis l’ouverture dans les mois à venir d’une concertation nationale, en vue de contribuer à la réconciliation nationale. Ensuite, il s’est engagé à combattre le terrorisme et l’insécurité au Burkina. Enfin, il a dit qu’un accent sera mis sur la lutte contre la corruption.

Les présidents qui ont participé à cette prestation de serment sont entre autres présents le Mauritanien Ould El-Ghazouani, le Bissau-guinéen Embalo, le Sénégalais Sall, le Guinéen Condé, le Togolais Gnassingbé, le Libérien Weah, le Nigérien Issoufou, le Tchadien Deby Itno, le Ghanéen Akufo-Addo, et l’Ivoirien Alassane Ouattara.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button