AfriqueCamerounDivers

Cameroun : Arnaque à l’emploi, les brouteurs se transforment en recruteurs à la Sonara

D’après Koaci.com,  Ibrahim Talba Malla le directeur général de la Société nationale de raffinage (Sonara), a dénoncé l’existence d’un vaste réseau de recruteurs qui opèrent pour le compte de la société qu’il dirige.

Publicité

Ces brouteurs disent agir pour le compte de la Sonara. Dans leur mode opératoire, les brouteurs, exigent des « fortes sommes aux chercheurs d’emploi pour des frais médicaux, tests de présélection, ou des droits de participation à des prétendues formations destinées à adapter les acquis académiques de leurs victimes au profils des postes à pourvoir », dénonce le top management de la Sonara, dans son communiqué rendu public qui revendique par ailleurs une politique de « transparence », dans sa politique de recrutement.

La Sonara n’est pas un cas isolé. Les chercheurs d’emploi camerounais sont de plus en plus victimes de l’arnaque pour des recrutements parfois imaginaires. Selon la police nationale, près de mille plaintes sont déposées chaque année dans les commissariats du pays. Un chiffre à la hausse malgré les multiples mises en garde, explique notre source.

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page