Sport

Cameroun: Assou-Ekotto sur les attentats de Paris: «Pour moi, il n’y a pas de morts VIP»

Lors d’un entretien qu’il a accordé au journal l’Equipe, l’international Camerounais Benoît Assou-Ekotto qui évolue à Saint Etienne, a expliqué pourquoi il a refusé de porter le brassard noir en hommage aux victimes des attentats de Paris en novembre dernier.

Publicité

Pour l’ancien joueur de Tottenham, il n’y a pas de différence entre les morts. Ekotto soutient que lorsque son pays avait été frappé par un attentat similaire, son club a refusé qu’il porte un brassard noir lors d’un match de ligue Europa. Selon lui, C’est la raison pour laquelle, il s’est désolidarisé de ses coéquipiers, lors de l’attentat meurtrier du Bataclan.

« Un peu avant, il y a eu un attentat dans le Nord du Cameroun et on m’a refusé de le porter pour un match de Ligue Europa », a revélé le joueur, avant de poursuivre: « Je connais le principe du mort au kilomètre : un assassin qui tue deux personnes dans le XVIe arrondissement de Paris fera plus de bruit que s’il en tue cent à l’autre bout du monde. Mais comme je suis quelqu’un de très droit, je ne vois pas pourquoi je devrais porter un brassard pour des morts à Paris et pas au Cameroun. Je ne suis ni blanc ni noir, à part ma couleur de peau. Pour moi, il n’y a pas de morts VIP », a t-il conclu.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer