Cameroun

Cameroun : La police tire à balle réelle sur les manifestants

Dans le Nord –Ouest du Cameroun, plus précisément dans la ville de Bamenda , le spectacle qu’offre la manifestation de la minorité anglophone devient inquiétant. La tension est montée d’un cran avec le déploiement en grand nombre des forces de sécurité.

Des affrontements ont éclaté.  Le Premier ministre camerounais, Yang Philémon,  a finalement annulé un meeting qu’il devait animer.

Publicité

Depuis Bamenda, on dénonce l’excès de zèle  des policiers pour réprimer les manifestants. La police a utilisé des balles réelles alors que les manifestants avaient les  mains nues.

D’après un habitant de Bamenda qui suit de près la manifestation, on dénombre six civils, dont un étudiant de l’université, et quatre policiers tués .  Plus d’une cinquantaine de  blessés sont signalés dont Paul Atanga Nji, un ministre à la présidence, touché à la tête par une pierre.

“Harmony Bobga, avocat en campagne contre l’usage forcé du français dans les régions anglophones du Cameroun, a déclaré qu’il était dangereux de se déplacer dans les rues. Sa voiture, garée à l’hôpital, avait été brûlée”, lit-on sur BBC.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer