Cameroun

Cameroun: Un homme arrêté par les gendarmes le jour de son mariage

Monsieur Hongba J. c’est l’homme qui a été arrêté par les éléments de la brigade de gendarmerie alors qu’il se trouvait devant l’officier d’Etat Civil de Logbaba dans l’arrondissement de Douala III où il comptait officialiser son union avec Marie-Claire Y.

Il faut dire que ce couple qui avait déjà trois enfants et qui vivait au PK 12 avait fini par décider de ne plus vivre dans le concubinage et voulait passer à l’étape du mariage civil.

Publicité

Malheureusement ce vœux du couple va se transformer en cauchemar au moment où l’officier d’Etat civil a voulu prononcer la fameuse formule « Si quelqu’un dans cette salle a une quelconque raison de s’opposer à cette union, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais », que plusieurs agents de la gendarmerie vont faire irruption dans la salle et passer à l’arrestation de Monsieur Hongba J.

La cérémonie va s’arrêter et l’assistance surprise apprendra que les gendarmes sont venus appréhender le compagnon de Marie-Claire. Il est reproché à Monsieur Hongba J.d’abus de confiance.

Une plainte avait été déposée contre ce dernier et « Il était recherché depuis six mois », expliquera le chef des gendarmes, en brandissant à l’officier d’état-civil le mandat autorisant son arrestation.

CT a par ailleurs appris que pendant cette période, le recherché avait quitté la ville de Douala. Sa compagne avait confié à une proche qu’il était « en mission », et donc absent pour des raisons professionnelles. C’est du moins ce qu’elle avait appris de son concubin. Aux dernières nouvelles, l’homme serait toujours détenu.

 

Crédit photo:

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page