Cameroun

Cameroun: Un incendie à ENEO Ndokoti plonge les habitants dans le noir

Depuis le lundi  26 février 2018, plusieurs quartiers de la ville de Douala sont plongés dans le noir. ENEO, l’entreprise en charge de la production, du transport et de la commercialisation de l’énergie électrique n’arrive plus à fournir de l’énergie électrique à tous les ménages.

Les coupures d’électricité sont persistantes dans plusieurs quartiers de Douala notamment Ndokoti, Omnisport, cité-sic, Ndogbong. Et les habitants ne savent plus à quel saint se vouer. Les plaintes des clients d’ENEO pour mauvais service ne se comptent plus, tant sur les médias, que dans les rues de Douala.

Publicité

Selon les témoignages recueillis au sein de l’entreprise ENEO, le lundi 26 février aux environs de 10h du matin, un grave incendie s’est déclenché dans l’atelier de maintenance des transformateurs de puissance de la base opérationnelle de Douala Bassa.

C’est grâce à la promptitude et au savoir-faire des éléments des sapeurs pompiers que les flammes ont été maîtrisées. Conséquence de cet incident, plusieurs quartiers connaissent une irrégularité dans la distribution de l’énergie électrique.

Les responsables d’ENEO indiquent que toutes ces perturbations arriveront à leur terme dans les plus brefs délais.

Pour Justin M’bengue, un habitant de Douala, interrogé par le reporter d’Afrikmag, « la société ENEO est tout simplement dépassée ». « Ce n’est pas une question de transformateur incendié, ENEO ne peut pas tenir ses engagements, il faut passer à autre chose » a-t-il déclaré.

crédit photo: cameroonweb

 

 

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page