USA

Canada : Le cannabis en rupture de stock après sa légalisation

Les Canadiens étaient tellement excités à l’idée de mettre la main sur du cannabis récréatif que le pays connaît déjà une pénurie.

Les gérants de boutiques ont dû faire appel à la police pour gérer les longues files d’attente et les personnes frustrées incapables d’acheter cette herbe.

Publicité

Bill Blair, un ancien chef de la police de Toronto qui a dirigé le programme de légalisation a déclaré à la chaîne de radio CBC que le pays n’était pas en mesure de répondre à la demande de la population.

« Nous nous attendions, vous savez, à ce qu’il y ait une pénurie », a déclaré Bill Blair, cité par The Independent.

« Mais, vous savez, ils ont une bonne infrastructure en place et je suis sûr que ça va marcher. »

Mercredi dernier, le Canada est devenu le premier pays industrialisé et seulement le deuxième pays au monde, après l’Uruguay, à légaliser le cannabis récréatif dans le cadre d’une expérience controversée de politique en matière de drogues.

En vertu de la nouvelle loi, les citoyens seront autorisés à transporter jusqu’à 30 grammes de cannabis en public et chaque ménage pourra cultiver jusqu’à quatre plants de cannabis.

Cette herbe à des fins médicaux est légal au Canada depuis 2001, et le gouvernement de Justin Trudeau a travaillé pendant deux ans à l’étendre à la consommation récréative.

Selon Statistique Canada, 5,4 millions de Canadiens achèteront du cannabis dans les dispensaires légaux en 2018, soit environ 15 pour cent de la population. Environ 4,9 millions de Canadiens le fument déjà.

Lift, une plateforme médiatique sur le cannabis à Vancouver, estime que l’industrie canadienne du cannabis dispose de fonds suffisants pour faire passer la production de cette herbe combustible entre 400 000 et 500 000 kilogrammes par année.

Crédit photo : ladbible

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page