Sport

Argentine: Les chevilles de Messi en danger

L’Argentine est sous pression à l’heure de disputer ses deux prochains matches de qualification pour la Coupe du monde 2018. La faute aux résultats enregistrés depuis le début de cette première phase, l’Albiceleste ayant dû se contenter d’une maigre victoire en quatre matches pour deux nuls et une défaite.

Publicité

Une situation d’autant plus problématique pour les hommes de Gerard Martino qu’ils doivent désormais se rendre au Chili, leur bourreau lors de la dernière finale de la Copa America. Cinq jours plus tard, les Argentins devraient évidemment avoir la partie plus facile face à la Bolivie, mais la rencontre ne devrait pas être pour autant une sinécure pour les finalistes de la dernière Coupe du monde.

Qui plus est sur une pelouse du Stade Mario Kempes, à Cordoba, jugée catastrophique par les observateurs suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région du centre de l’Argentine. Le médecin du club de Belgrano, qui a affronté Velez Sarsfield, ce week-end sur cette même pelouse, a ainsi dressé un tableau pour le moins inquiétant. “Franchement, il ne faut pas montrer cette pelouse au médecin du Barça. Même s’il est ivre. Car si c’est le cas, il ne voudra pas que Messi vienne. Il risque d’y perdre une cheville”, a ainsi lancé ce membre du staff à la chaine Tyc Sports. Les récentes photos prises à Cordoba ont de quoi effectivement inquiéter.

     image de la pelouseArgentine: Les chevilles de Messi en danger

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer