Chroniques

Chronique: ma belle-mère m’a fait vivre l’enfer _ Épisode 5

Episode précédent ici

Les jours puis des semaines et des mois sont passés et j’ai commencé à me remettre de toutes ces épreuves. Emmanuelle et Simone avaient été pour moi d’un très grand soutien. Je ne sais pas pourquoi Simone était restée une sœur pour moi, malgré tout ce qui avait pu arriver. Plus rien ne me rattachait à elle mais elle venait toujours me rendre visite. Des fois même cela lui valait des disputes avec mon ex belle-mère. Elle faisait des fois le marché et même la cuisine pour moi. Emmanuelle quant à elle venait toujours prier avec moi. Quand je faisais des crises d’angoisse les nuits, des fois, elle restait dormir à la maison pour veiller sur moi. Quand je commençai à me rétablir, je décidai de fréquenter l’église dont elle était membre.

 

Publicité

La renaissance

Je fus accueillie chaleureusement et je pus  très vite m’intégrer. Je décidai de donner ma vie à Jésus et je fus baptisée. Dans cette atmosphère, je pris la décision de pardonner à Arthur, à sa mère et à Déborah. Ce ne fut pas facile mais lorsque je l’eus fait, je me suis sentie libre.

Je recommençai à travailler. J’eus même plusieurs opportunités d’affaires. J’avais déménagé pour un quartier de meilleur condition. En plus, j’avais entamé des activités à caractère social pour les enfants en difficultés, les orphelins etc. Dans ce cadre là, j’avais mis un projet sur pied, celui de construire un centre de réinsertion pour ces enfants là. C’est ce projet qui me permit de rencontrer Israël Kanaté. Il venait de s’installer au pays après plusieurs années passées en Belgique et il avait entendu parler de mon projet par le canal d’un ami commun. Il manifesta beaucoup d’intérêt pour la réalisation de ce projet. Ainsi donc, il commença à investir dans ce projet.

Les enfants en difficulté nous avaient rapprochés, Israël et moi. Nous nous fréquentions souvent et au fil du temps, je pus découvrir un homme de bonnes valeurs. En plus, il était plein de foi et m’encourageait dans toutes mes entreprises. Ce qui me réjouissait c’est qu’il était ambitieux et voulait aller loin dans la vie.

 

La demande

Un soir alors que nous revenions d’une réunion avec une association caritative, Israel s’adressa à moi d’un air grave: “Maeva, ça fait des mois que nous nous fréquentons. tu sais beaucoup de moi et moi aussi de toi. Je sens qu’en toi j’ai trouvé celle qu’il me fallait. C’est bizarre de le dire si directement mais je voudrais que nous soyons ensemble, que tu deviennes ma femme, la mère de mes enfants.”

Je ne pus placer un mot. Subitement, je commençai à trembler comme une feuille. C’était un sentiment qui mêlait appréhension et excitation. Il me regarda en souriant avant de me serrer dans ses bras et prenant ma main dans la sienne il termina: “Prends ton temps. Prie, demande à Dieu. Je sais que tu sauras prendre la meilleure décision. Même si tu ne m’acceptes pas, je serai là”. Sur ce, Israel s’en alla.

 

Coup de théâtre

Je pus rassembler le peu de force qui me restait pour entrer à la maison. Et là, la servante m’annonça que quelqu’un m’attendait dans le salon. Je m’avançai et là le choc fut très grand pour moi. Mon ex belle-mère était arrêtée dans mon salon, m’attendant.

Publicité 2

Lorsqu’elle me vit, sans se faire prier, elle entama: ” Maeva, tu as toutes les raisons de m’en vouloir et de me chasser même mais je suis venue te demander pardon. Je t’en supplie, pardonne-moi. Je te promets que je ferai tout pour que mon fils revienne avec toi. Il est prêt à laisser Déborah je t’assure”

J’étais bouleversée par cette visite.

 

A suivre…

Tags

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer