Afrique

Cinq Irakiens interdits de monter dans un avion égyptien…Les raisons!

L’équipage d’un avion d’Egypt Air a refusé d’embarquer cinq ressortissants de l’Irak.

Cette mesure fait suite à la décision de Donald Trump de refuser le visa à certains ressortissants du Moyen Orient. Les autorités égyptiennes entendaient ainsi donner la réplique au président américain.

Cinq Irakiens interdits de monter dans un avion égyptien...Les raisons!

Publicité

C’est une source aéroportuaire qui a livré l’information. Les cinq passagers ont été surpris de l’attitude des Egyptiens à leur égard. Ils ont été empêchés de monter à bord de l’avion.

Ils ont reçu l’information selon laquelle ils seront transférés vers leur pays d’origine. Ces derniers étaient en transit au Caire et tentaient de rejoindre les Etats-Unis.

Leur surprise était d’autant plus grande qu’ils possédaient des visas d’entrée aux USA.

Donald Trump a été vivement critiqué après avoir pris la décision d’interdire les ressortissants de sept nations du Moyen Orient d’entrer sur le sol américain. Des voix se sont élevées pour dénoncer la mesure prise par le nouveau président américain.

Des Organisations non gouvernementales ont dénoncé la décision de Donald Trump.

Cinq Irakiens interdits de monter dans un avion égyptien...Les raisons!

C’est juste après la prestation de serment du général James Matis que le président américain a signé l’ordonnance tant critiquée.

“Je mets en place de nouvelles mesures de contrôle pour empêcher les terroristes islmaistes d’entrer aux Etats-Unis d’Amérique. Nous voulons que seuls ceux qui appuient notre pays et aiment notre peuple entre dans notre pays”, s’est exprimé Donald Trump.

Publicité 2


Des ressortissants de certains pays dont les noms n’ont pas été mentionnés sont interdits d’entrer sur le territoire américain même si on sait qu’il s’adresse à la Syrie, à l’Iran, au Soudan, à la Libye mais également à la Somalie, au Yémen et à l’Irak. L’interdiction s’étend sur 90 jours.

Il y a une exception pour certains types de visas, notamment pour les diplomates et les Nations unies.

Donald Trump veut donner ainsi le temps au département de la Sécurité intérieure, au département d’État et au Directeur du renseignement national de s’assurer que les visas ne seront pas attribués à des individus dangereux pour les Etats-Unis d’Amérique.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer