Football
A la Une

Coronavirus: Jurgen Klopp s’en prend au gouvernement anglais

L’entraîneur de Liverpool, Jurgen Klopp, a critiqué la manière dont l’Angleterre a géré la crise du coronavirus, révélant qu’il se sent comme un étranger pour avoir pris au sérieux les mesures de confinement.

Au plus fort de la pandémie, on craignait que la saison de Premier League ne soit complètement annulée, Jurgen Klopp ayant lui-même admis qu’il avait pris pleinement conscience de cette possibilité.
Mais en dépit de ces préoccupations sportives, Klopp a souligné qu’il s’est vraiment concentré sur les questions hors du terrain, car il a noté la différence majeure dans la manière dont l’Angleterre et l’Allemagne ont géré la pandémie.

Publicité

“Je n’ai pas craint une seule seconde que le gouvernement puisse nous faire perdre le titre parce que je m’inquiétais du nombre de personnes qui mouraient – et je suis toujours inquiet”, a déclaré Jurgen Klopp.

“Je n’ai pas voté pour ce gouvernement. Ce gouvernement était le choix d’autres personnes. Et le problème que j’ai eu, c’est que j’ai reçu les nouvelles d’Angleterre et les nouvelles d’Allemagne. Si les extraterrestres nous regardaient tous les deux, ils penseraient que nous venons de deux planètes différentes.
D’un point de vue personnel, je ne comprends pas pourquoi nous avons commencé à porter des masques dans des zones en quarantaine le 15 juin alors qu’il y a cinq ou six semaines, tous les autres pays le faisaient.
On peut se demander si c’est nécessaire de les porter, mais tous les pays qui ont commencé à porter des masques plus tôt ont un nombre de victimes plus faible qu’ici en Angleterre. C’est la vérité.
Quand je vois les chiffres ici en Angleterre et en Allemagne, je réfléchis. Ecoutez, ce n’est pas parfait en Allemagne, des gens sont morts et ont été malades. Mais pour ce qui est de vivre sa vie, c’est complètement différent.
Si vous voulez entrer dans un magasin en Allemagne, mais que vous ne portez pas de masque, alors vous n’êtes pas autorisé à entrer. Avec un masque, vous pouvez entrer dans tous les magasins que vous voulez. Vous pouvez aller chez le coiffeur, n’importe où.
Quand je vais à la station-service en Angleterre, je suis le seul à porter un masque et je suis le seul à avoir des gants – je me sens comme un étranger. Je n’arrêterai pas de le faire jusqu’à ce que quelqu’un me dise que c’est fini.
Mais à l’intérieur du club, nous sommes en sécurité. Nous sommes testés deux fois par semaine et c’est un environnement sûr”.

Publicité 2


Crédit photo:
liverpoolecho

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page