Côte d'IvoireDivers

Côte d’Ivoire/ Affaire une institutrice tabassée, le procureur de la république fait des révélations

L’affaire de l’institutrice tabassée par un certain protocole d’un ministre ivoirien a fait réagir le Procureur de la République, Adou Richard. Dans un communiqué en date du mardi 22 mars 2022, le procureur a fait des révélations sur l’affaire.

Le procureur de la République Adou Richard s’est prononcé sur l’affaire de l’institutrice tabassée à Abobo par un protocole d’un ministre ivoirien. Dans un communiqué, l’homme de justice a donné certaines informations sur l’affaire.

Dans ce communiqué, il a fait savoir que les enfants de l’agresseur ont abandonné le chemin de l’école. Il a également fait des précisions sur Bakayoko Hamed, l’agresseur qui s’était présenté comme le chef du protocole d’un ministre ivoirien.

Dans le communiqué, le Procureur est d’abord revenu sur les faits:  » Le 21 mars 2022, dame NTAKPE épouse ZAKPA, enseignante à l’EPP Gendarmerie d’Abobo, a saisi la Brigade de Gendarmerie de ladite localité d’une plainte contre un parent d’élève du nom de BAKAYOKO Hamed, pour des faits de violences physiques perpétrées sur sa personne. Au soutien de sa plainte, elle expliquait que le 17 mars 2022, en raison d’un différend portant sur de la craie, ce parent d’élève lui avait administré plusieurs coups, en dépit de sa grossesse, lui occasionnant une incapacité de travail pendant quatorze (14) jours« .

Côte d'Ivoire/ Affaire une institutrice tabassée, le procureur de la république fait des révélations

« L’enquête aussitôt ouverte par l’officier de police judiciaire a permis de constater que le nommé BAKAYOKO Hamed, sans emploi, avait disparu de son domicile depuis le jour des faits. En outre, ses enfants ont abandonné le chemin des classes« , a-t-il-ajouté.


Lire aussi: Côte d’Ivoire/ Une institutrice enceinte tabassée par un  »chef de protocole » d’un ministre

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’agresseur BAKAYOKO Hamed n’a jamais été membre d’un quelconque service protocolaire. Le Procureur a néanmoins rassuré que « les enquêtes se poursuivent afin de le retrouver et de lui faire subir la rigueur de la loi pénale« .

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!