Côte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire/Ange Kessi va faire la lumière sur la mort d’un homme dans un commissariat

Le Commissaire du Gouvernement, Ange Kessi Kouamé, s’est rendu à Soubré, le mardi 14 septembre 2021, où il a rencontré le médecin qui a constaté le décès de Bailly Armand Perrier, battu à mort, au commissariat de Soubré, le dimanche 18 avril 2021.

Pour mieux comprendre les circonstances de la mort de Bailly Armand, le Commissaire du Gouvernement, Ange Kessi Kouamé, s’est rendu, le mardi 14 septembre 2021, dans la région de la Nawa pour rencontrer le médecin qui a constaté le décès de la victime, sa famille et le commissariat où il a été violemment battu à mort.

Publicité

Selon le Tribunal Militaire d’Abidjan, le Commissaire Ange Kessi Kouamé s’est rendu au commissariat et à l’hôpital général où il a retracé le décompte mortel. Depuis sa conduite au commissariat jusqu’à son évacuation à l’hôpital en passant par son « traitement » au violon.

Côte d'Ivoire/Ange Kessi va faire la lumière sur la mort d'un homme dans un commissariat

Après s’être entretenu avec l’infirmier qui l’a reçu en premier et le médecin qui a constaté son décès, Ange Kessi s’est rendu au domicile du défunt où des éléments nouveaux ont été révélés. Selon la famille du défunt, ce dernier n’a pas frappé sa femme ni exercé la moindre violence sur elle. Il se plaignait juste du comportement de sa concubine qui avait découché le samedi d’avant, pour rentrer tard le dimanche. Le ton des deux concubins a alerté l’une des amies de la concubine qui a fait intervenir la police.

Publicité 2

C’est ainsi que deux policiers sont venus immédiatement le chercher et l’ont amené au commissariat de police où s’en est suivi une bastonnade alternée par des cris de l’homme. Peu après, il est annoncé à la femme que son mari est mort d’une crise cardiaque , une mort qui suscite assez d’interrogations.

Le commissaire du gouvernement, Ange Késsi, a remis le dossier sur la table en saisissant le juge d’instruction chargé des dossiers de crime de sang.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page