AfriqueCôte d'IvoirePolitique

Côte d’Ivoire- arrestation de Sam l’Africain : voici ce que dit le procureur de la République

Sam l’Africain, à l’état civil, Sam Jichi Mohamed a été arrêté après son meeting qu’il a animé, samedi 11 mars, à Yopougon, une commune de la ville d’Abidjan.

Sam l’Africain, s’exprimant sur sa nationalité, a affirmé que s’il est Libanais alors Alassane Ouattara est Burkinabé. Affirmant que des gens le traitent de Libanais, ce membre de l’ex galaxie patriotique a dit ceci : « si je suis libanais, c’est que Ouattara est Burkinabé ».

Suite à cette sortie, Sam l’Africain a été interpellé par les autorités ivoiriennes.


Pour Adou Richard Christophe, le procureur de la République, ces propos du président de la NACIP incitent « à la haine tribale, à la xénophobie et à la révolte des militaires ».

Ce membre de l’ex galaxie patriotique soutient donc que le premier des Ivoiriens est originaire du Burkina Faso.

“Ces propos, d’une particulière gravité au moment où les plus hautes autorités de notre pays œuvrent à la réconciliation nationale et à la restauration de la cohésion sociale, sont constitutifs d’infractions prévues et punies par les articles 199, 200 et 201 du Code Pénal”, a poursuivi Adou Richard dans un communiqué publié le vendredi 17 mars dernier.

A en croire le communiqué, Sam Jichi Mohamed, interpellé pour besoin d’enquête, a été déféré le vendredi 17 mars 2017 au parquet. Le mis en cause a été ensuite traduit devant le Tribunal correctionnel.

Le procureur de la République estime qu’il s’agit dans ce cas d’espèce d’un  flagrant délit.

Sam l’Africain a confirmé auprès de nos confrères d’Alerte Info qu’il a été “placé sous mandat de dépôt” avant de confier qu’il “s’apprête à aller à la MACA. Selon Alerte Info, cet opposant ivoirien a précisé qu’il est accusé de “xénophobie”.

Cette information a été certifiée par son avocat, Me Modeste Abie.

Pub


“Il (Sam l’Africain) a été convoqué ce matin par le juge. Il a été inculpé et placé sous mandat de dépôt pour avoir tenu des propos xénophobes selon le chef d’inculpation”, a-t-il déclaré  à l’AFP.

 

Tags

Articles similaires

3 commentaires

  1. selon cet article s’il reconnait ce qu’on lui, alors il mérite une peine d’emprisonnement pour xénophobie. C’est pas bien de réveiller ces rancœurs pendant qu’ils essaient de recoudre le tissu social. c’est irresponsable.

  2. Au Nom De Quelle Liberté D”expression Sam Mohamed Se Permet De Tenir Ce Propos Peu Courtois À L’endroit Du PR.Si Connait Ses Droits,il Doit Aussi Savoir Ce Qu”on Appel #blasphème Et #diffamation.Il N’est Permis A Tout Le Monde D’évoquer La Sécurité & La Défense Du Pays Ou Meme De Porter Atteinte A La Personnalité Du Chef De L’etat.Or C’est Ce Que Sam A Fait,donc Il Devrait La Paternité De Ses Actes.

  3. Je pleure loin de la côte d’Ivoire en voyant que notre gouvernement permet à tout ces Libanais quelques soit la nationalité obtenu l’utilise pour dire des conneries sur de la façon nous dirigeons notre pays chose qu’un ivoirien à plus forts un Africain au Liban ne peux jamais rêvé de le faire malgré son statut au Liban. Actuellement il se dit qu’il est ivoirien c’est la procédure pour être à la conquête du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer