Côte d'IvoireCulture & LoisirsPeople

Côte d’Ivoire / « ce n’est pas la moto qui a tué Dj Arafat » : Safarel Obiang fait des révélations

Après la fâcheuse déclaration de Debordo Leekunfa sur son renoncement à sa patrie, Safarel Obiang le rejoint et atteste d’ailleurs de la désunion du peuple ivoirien envers leurs artistes. Dans son message, Safarel revient sur le décès de Dj Arafat et fait des révélations surprenantes sur les causes du décès de Dj Arafat.

Depuis le mardi 26 octobre, Debordo Leekunfa a renié sa nationalité. Il dit ne plus être ivoirien mais plutôt Africain. La méchanceté des Ivoiriens serait devenue un fardeau qu’il n’est plus prêt à supporter selon ses dires. Sarafrel Obiang à son tour, soutient la position de son homologue artiste.

Publicité

En partageant la vidéo de Debordo Leekunfa, Safarel Obiang a souligné que l’attitude désolidarisée des ivoiriens envers eux les artistes, pourrait conduire à des tragédies, à l’exemple du décès de Dj Arafat. Pour lui, ce n’est pas cet accident de moto qui a ôté la vie à Dj Arafat, mais plutôt toute l’énergie négative venu d’autrui.

« On nous dit faites les grandes salles mais regardez Arafat, bataclan simplement on a vu ce que vous lui avez fait, vous n’êtes même pas sorti, vous êtes resté chez vous pour vous moquer et c’est tous ça qui l’a tué. Ce n’est pas la moto, il n’était vraiment pas bien dans sa tête. Vous vous rappelez du dernier message qu’il a envoyé à dj Mix. Pareil pour Skely vous l’avez traité de fou, il est mort aujourd’hui et il a même fait une vidéo ou il dit merci aux réseaux sociaux pour tout le mal qu’on lui a fait. Ils sont sur les réseaux sociaux en train de boycotter et humilier leurs artistes devant le verdict populaire se sont les ivoiriens. C’est vrai on voit rien mais on n’est pas sourd, on entend, donc on doit comprendre un certain nombre de choses celui de la solidarité et du pardon car l’artiste est ce qu’il est grâce a Dieu et son peuple c’est ça qui est la vérité parce que à l’allure ou ça va la, notre propre nation est en train de nous décourager tous » a regrettablement avancé Safarel Obiang.

Publicité 2

Lire aussi : Côte d’Ivoire / Après Debordo, Safarel Obiang démone à son tour la méchanceté des Ivoiriens

Certes découragé, mais le chanteur espère toujours avec une lueur d’espoir que son message déclenche la sonnette d’alarme et ramène à la raison, les fans ivoiriens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page