Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: Des mesures contre l’amputation du pied chez le diabétique

L’association obésité et diabète de Côte d’Ivoire (AODCI) a organisé Lundi et Mardi , au CHU de Yopougon, son 6ème séminaire national de diabétologie. Ce séminaire avait pour objectif de former d’une part les agents de santé, notamment les infirmiers, les aides soignants, et d’autre part, sensibiliser les malades diabétiques sur les mesures de prévention de l’amputation du pied chez ces derniers.
Selon le Président de l’AODCI, Dr Abodo Jacko, le taux de prévalence du diabète en Côte d’Ivoire est passé de 5,7 % en 2000 à 9,6% en 2010. Cela a entraîné une hausse des complications chez les malades diabétiques, notamment les comas et les pieds diabétiques.  
En 2011, le taux de prévalence du pied diabétique est passé de 40% à moins de 10% en 2018. 
Il faut noter cependant un taux important d’amputation ayant occasionné une mortalité estimé à 8%, selon un document produit par l’AODCI parvenu à Afrikmag.
Ainsi donc, le 6ème séminaire national de diabétologie a mis l’accent sur la prise en charge des complications. Un projet entamé en 2015 devant s’achever en Août 2018, a précisé Dr Abodo. Ce projet vise aux renforcements des capacités et  connaissances des participants à la prévention du pied diabétique, mais aussi au traitement et à la prise en charge nutritionnelle des sujets diabétiques.
 Signalons que « le diagnostic du pied diabétique est clinique. Il ne faut donc pas amputer directement un pied diabétique en dehors des gangrènes », a conseillé Pr Maïmouna N’dour M’baye chef de service du centre Marc Sankalé de Dakar au Sénégal, exposant sur le thème du séminaire dans sa conférence inaugurale.
A ce jour, au moins 5 mille malades diabétiques ont bénéficié de traitement à l’intérieur du pays, ainsi que 10 mille patients diabétiques  également sensibilisés dans les centres de prise en charge des patients diabétiques, a indiqué Dr Abobo
Rappelons que le 6ème séminaire national de diabétologie est une initiative de l’association obésité et diabète de Côte d’Ivoire (AODCI) en collaboration avec le Ministère de la Santé et de  l’Hygiène Publique, en partenariat avec le  fonds mondial. Il a réuni plus de 150 participants venus de diverses régions de la Côte d’Ivoire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page