Côte d’Ivoire : La galère des étudiants face aux grèves incessantes!

1

Depuis plus d’un trimestre la jeunesse estudiantine d’Abidjan fait face à une situation difficile. Des grèves incessantes paralysent l’année à l’université de Cocody.

En effet, les professeurs de l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, la principale de Côte d’Ivoire, ont entamé au mois de juin, une grève illimitée pour réclamer le paiement d’heures supplémentaires.

Publicité

« Nous réclamons le paiement des heures complémentaires effectuées durant l’année 2015-2016, que l’Etat devait nous payer avant juin 2017. Nous resterons en grève jusqu’au paiement », a déclaré le secrétaire général et porte-parole de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), Kouassi Zamina Johnson.

Un mot d’ordre qui a été suivi jusqu’au mois d’octobre 2018.

Devant ce triste constat, le gouvernement ivoirien ne bâtit pas les efforts maximaux pour rétablir l’ordre. Les arriérés ont-ils été soldés ?

Depuis le 01 novembre 2018, les choses semblent avoir repris timidement. La rédaction d’Afrikmag s’est rendue sur les lieux pour en savoir un peu plus sur l’avenir de ces 60.000 étudiants qui reste encore flou.

« C’est un échec total pour le gouvernement d’Alassane Ouattara dans la gestion du système éducatif estudiantin. Nous n’avons jamais connu ça surtout dans notre faculté », déplore zou Francis, délégué de la faculté de droit.

Lassina Ouédraogo de la faculté des Sciences-économiques dénonce une ingratitude la part des dirigeants.

« Ils ne se soucient pas de notre avenir, leurs enfants fréquentent les meilleures écoles de l’Europe et nous sommes les sacrifiés du pays. »

Les heures supplémentaires non payées représentent 873 millions de francs CFA selon les chiffres de l’administration dévoilés par la CNEC.

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Afrikmag

Côte d'Ivoire : La galère des étudiants face aux grèves incessantes!

Hello, Emeraude ASSAH, retrouvez mes actualités en politique, société etc… Mes centres d’intérêts  sont la culture, la lecture,les voyages et autres. La priorité pour moi c’est Dieu, ma famille et mon travail.

+225 89686134

emeraudeassah@Afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

  1. @lerte miracle : je me nomme Mariam je suis algérienne d’origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d’une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu’il ne veut plus de moi qu’il ne m’aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j’ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j’ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m’a donné le contact d’un Grand Maître au nom de AZE CHANGO, il vit au Bénin dans un petit Village c’est lui qui m’a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison après 7jours de travaux magique.Pour tous vos problèmes,je vous laisse son contact tél : whasapp/Viber: 0022966547777

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
X