Côte d'IvoireDivers

Côte d’Ivoire/ Une institutrice enceinte tabassée par un  »chef de protocole » d’un ministre

Pour une histoire de craie, une institutrice qui porte une grossesse d’environ 6 mois a copieusement été tabassée par un parent d’élève. Les faits se sont passés le jeudi 17 mars 2022 à l’Epp Gendarmerie 4, à l’IEPP d’Abobo Avocatier à Abidjan.

Dame N’Takpé, institutrice à l’Epp Gendarmerie 4, à l’IEPP d’Abobo Avocatier a subi la colère d’un parent d’élève le jeudi 17 mars 2022. Malgré son état de femme enceinte, le parent d’élèves se disant chef de protocole d’un ministre lui a porté main pour une histoire de craie.

Le corps enseignant de la direction régionale de l’éducation nationale d’Abidjan (DRENA 4) dont fait partie la commune d’Abobo est sous la consternation. L’une de leurs collègues, Mme N’takpé, institutrice de la classe de CM2 et actuellement enceinte, a été battue par le parent d’un de ses élèves.

Selon les faits, l’enseignante a remarqué que ses élèves lui volaient de la craie de manière récurrente. Elle tente de raisonner ces derniers mais rien ne change. Elle décide donc de mettre une stratégie en place pour récupérer ses craies.

Côte d'Ivoire/ Une institutrice enceinte tabassée par un ''chef de protocole'' d'un ministre

Elle demande de ce fait à chaque enfant de payer un bâton de craie. Cette stratégie a permis à l’institutrice d’avoir une boîte de craie pleine en quelques temps. Pendant que l’enseignante discutait de cet exploit avec sa directrice, un parent d’élève tout furieux débarque et s’en prend à l’institutrice.

L’homme se disant être le protocole d’un ministre porte des propos injurieux aux deux dames jusqu’à en arriver aux mains. Sans tenir compte de l’état de grossesse de la victime, il la tabasse. Il a fallu l’intervention de leur supérieur pour que les instituteurs écartent le parent d’élève.

Mal en point, elle a été conduite d’urgence dans une Clinique où un certificat médical lui a été délivré. Elle a ensuite porté plainte contre son agresseur à la Brigade de la Gendarmerie d’Abobo Gare.


Lire aussi: Nigeria: une femme enfonce un bâton dans la partie intime de sa nièce de 12 ans

Selon les informations, l’agresseur aurait refusé de répondre à la convocation sous prétexte qu’il est le chef de protocole d’un ministre ivoirien et qu’il aurait dit de prendre attache avec son avocat.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Chef de protocole mon oeil oui!!! Il doit purement et simplement subire toutr la rigueur de la loi, à moins que celle ci ne soit aussi propriété d’un protocole de ministre pour être aussi tortionnaire que ce soit disant chef de protocole de ministre! Il n’est rien du tout! Il ment et il mentira toute sa vie! D’abord si il était ce qu’il prétend être, n’aurait pas agit de la sorte. C’est très malheureux et déplorable que des individus mal intentionnés agissent de la sorte en toute impunité aux vues et sues de tous! Comment porter main à celle qui divulgue de la connaissance à ton enfant??? C’est à croire si ce dernier ne se fait pas commandé par son avorton de fils. Quel respect aura ce dernier à l’endroit de sa maîtresse??? Comme il le dit, pourquoi ne s’est-il pas saisit de son sois disant avocat pour faire entendre raison à cette dernière au lieu de la battre sauvagement comme il l’a fait??? JE SUIS INDIGNÉ😭😔

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page