Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire: L’ambassadeur Ivoirien à l’ONU est décédé

La mort subite de l’ambassadeur de Côte d’Ivoire auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU) est survenue ce mercredi 18 avril à New-York. Bernard Tanoh-Boutchoue est décédé dans un hôpital de New-York à 67 ans, ont indiqué des sources diplomatiques.

Arrivé à New-York en décembre dernier en provenance de Russie, Bernard Tanoh-Boutchoue était hospitalisé depuis peu, selon les sources. Cependant, la raison de son décès n’a pas été communiquée.

Ce jeudi 19 avril, le Conseil de sécurité a décidé d’observer une minute de silence à sa mémoire.

Pour l’ambassadeur français, François Delattre, sa tristesse est grande pour la perte d’un collègue et d’un ami à l’inépuisable gentillesse, a-t-il déclaré à l’AFP.  ” L’ONU perd un grand professionnel, la Côte d’Ivoire un magnifique représentant, et la France un ami “, a-t-il ajouté.

Publicité

Très grand spécialiste de l’ex-Union soviétique, Bernard Tanoh-Boutchoue se distinguait de ses pairs en arborant toujours un nœud papillon.

De 2011 à 2017, il était le représentant de la Côte d’Ivoire en Russie. En 2012, il avait été chargé par le gouvernement ivoirien de représenter également son pays auprès de l’Azerbaïdjan, du Bélarus, de la Géorgie, de la Lettonie et de l’Ukraine. En 2016, l’Arménie, le Kirghizistan, le Kazakhstan et le Tadjikistan se sont ajoutés à la liste.

L’ambassadeur Bernard Tanoh-Boutchoue est né le 17 juillet 1950 et s’est éteint le 18 avril 2018. Il laisse derrière lui une veuve et trois enfants.

Tags

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer