Côte d'IvoireEducation

Côte d’Ivoire/ L’intégration des enfants des structures islamiques dans le système éducatif formel au cœur de discussions

La stratégie nationale d’intégration des enfants des structures islamiques d’éducation a réuni plusieurs acteurs de la sous-région du secteur de l’éducation, le jeudi 02 décembre 2021, à l’hôtel Pullman, sis au Plateau. Cet évènement sous-régional était axé sur un partage d’expérience autour du « modèle ivoirien » d’intégration des enfants des écoles islamiques.

Sous la coupole du ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation de Côte d’Ivoire, cette cérémonie avait pour objectif de promouvoir l’approche inclusive et participative du ‘modèle ivoirien » auprès des autorités ivoiriennes, de la sous-région et des partenaires techniques et financiers. Présenter les perspectives et prochaines étapes de la mise en œuvre de la SNIESIE et faciliter un espace de réflexion et d’échange sur la question étaient également des objectifs dudit évènement.

Publicité
Côte d'Ivoire/ L'intégration des enfants des structures islamiques dans le système éducatif formel au cœur de discussions

Selon un constat fait en 2020, 377.000 enfants de 6 à 16 ans étaient scolarisés dans les structures islamiques d’éducation mais non reconnus de l’Etat ivoirien. Ces derniers n’ont pas de diplôme d’équivalence en Côte d’Ivoire et sont de ce fait confrontés à des inégalités de formation et d’opportunités de travail.

Face à ce problème, le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a amorcé en 2019, un processus d’élaboration et de mise en œuvre d’une stratégie inclusive et participative d’intégration. Cette stratégie vise à offrir à tous les enfants de la Côte d’Ivoire un socle commun de connaissance et de compétence.

Lire aussi: Libération des détenus militaires: Gbagbo réagit à l’attaque du gouvernement (afrikmag.com)

Publicité 2

« Il s’agit d’une vision qui participe à la bonne socialisation des enfants des structures islamiques. Notre pays compte au total 1.500.000 enfants hors du système éducatif formel dont 333.000 sont issus des structures islamiques. Cet atelier de partage d’expérience montre une fois encore l’opportunité solennelle que le gouvernement offre aux acteurs du secteur« , a exprimé madame Marietou Koné, ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation.

Elle a également profité de cet atelier pour saluer la communauté européenne pour son implication dans ce projet. Cet atelier a vu la participation des acteurs du secteur des structures islamiques du Sénégal, du Mali, le Burkina Faso, la Guinée Bissau, le Niger et plusieurs guides religieux. Deux panels ont meublé l’évènement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page