Côte d'Ivoire

Logements sociaux: Le gouvernement Ivoirien offre des facilités de crédit

La Côte d’Ivoire vient de connaitre une bonne progression dans son plan de logements sociaux. Ce vendredi  23 Février, un document a été signé pour permettre un financement souple aux souscripteurs.

En effet  les personnes désireuses d’acquérir des logements sociaux et économiques pourraient désormais se faire financer par les banques au taux d’intérêt unique de 5,5%, y compris les frais d’assurance. Ceci sera possible grâce au Compte de mobilisation pour l’habitat (Cdmh), un instrument créé depuis des décennies afin d’améliorer les conditions du crédit des ménages, pour l’accession à la propriété de l’habitat social et économique. Il permet de concourir au refinancement des crédits- acquéreurs consentis par les banques et établissements financiers.

Publicité

Les nouvelles dispositions adoptées par le Comité fixe le taux d’intérêt de sortie de 5,5% l’an (assurance y compris), pour les acquéreurs de logement social et économique et celui de refinancement pour les banques au guichet du Cdmh à 2%, avec un barème de refinancement de 90% et 95% en fonction de la durée du prêt. Seuls les crédits de 11 à 20 ans, décaissés totalement, sont refinançables.

« Pour prévoir ces nouveaux besoins et pour faire face au déficit important de logement en Côte d’Ivoire, le Gouvernement a inscrit, au cœur de ses priorités, les projets et programmes visant à permettre au maximum d’Ivoiriens d’avoir accès à des logements décents, à des coûts raisonnables. C’est dans ce cadre que plusieurs initiatives ont été prises pour, non seulement, réduire le prix des matériaux de construction, mais également pour avoir accès à des financements, à moindre coût, afin de permettre aux ménages de bâtir leurs habitations », a indiqué Adama Koné, ministre de l’économie et des finances.

Le ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, Isaac Dé, a rappelé d’autres mesures prises par le gouvernement pour atteindre son objectif de bâtir 150 mille logements sur la période 2016-2020. Il s’agit, entre autres, de la facilitation de l’acquisition de réserves foncières, avec à ce jour, la mobilisation de plus de 600 ha à Songon, Bingerville et Grand Bassam ; la prise en charge du financement des travaux de Vrd primaires, pour la viabilisation des différents sites mobilisés ; et l’octroi d’allègements fiscaux aux opérateurs immobiliers, pour encourager l’investissement privé dans le secteur.

« Ces mesures ainsi que les actions concertées ont permis la réalisation, depuis le début du programme à ce jour, de plus de 10 mille logements, dont 4700 ont fait l’objet de remise de clés au cours de l’année 2017 », a-t-il dit.

Publicité 2


 

“Les lois sont prises, mais pas appliquées sur le terrain. On a tous les problèmes avec les banques” a fustigé, K. Moustapha, interrogé par Afrikmag. Ce dernier dit être dans l’attente depuis 2012.

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer